Centenaire

les centenaires restent en bonne santé plus longtemps que leurs congénères plus jeunes

| Laissez un commentaire

La France vieillit, les maladies chroniques se font plus nombreuses. Une population plus âgée augmenterait donc les dépenses de l’Assurance maladie. Et si cette affirmation était fausse ? Une équipe de la faculté de médecine Albert-Einstein (New-York, Etats-Unis) avance une autre thèse : les centenaires restent en bonne santé plus longtemps que leurs congénères plus jeunes, explique-t-elle dans le Journal of the American Geriatrics Society.

Quelque 3 000 personnes provenant principalement des Etats-Unis ont été suivies au cours de ces travaux. Elles participent à deux cohortes sur la longévité : l’une est menée uniquement sur des juifs ashkénazes âgés de 95 ans ou plus, l’autre suit des personnes âgées de 58 à 95 ans. Parmi ces volontaires, 1 980 jouissaient d’une vie plus longue que d’ordinaire et 1 000 à l’espérance de vie normale.

A l’extrême fin de vie

Cinq pathologies liées au vieillissement ont été traquées au fil des années : cancer, maladies cardiovasculaires, hypertension artérielle, ostéoporose, AVC. Il semble bel et bien possible de vieillir en bonne santé, au vu des résultats : chez les centenaires, les maladies se concentrent vers l’extrême fin de vie, et durent moins longtemps. Le beau sexe semble particulièrement privilégié.

Chez les volontaires à la longévité normale, 20 % souffraient de cancer à l’âge de 67 ans pour les hommes et 74 ans pour les femmes. Les participants qui avaient soufflé au moins 95 bougies bénéficient d’un délai d’une vingtaine d’années : à 97 ans, 20 % des hommes sont épargnés par le cancer. Les femmes, elles, patientaient jusqu’à 99 ans avant que cet avantage ne s’estompe.

Ensuite, les pathologies sont une cause de souffrance sur de moins longues périodes : « Ceux qui vivent exceptionnellement longtemps ont en plus l’avantage d’être malades moins longtemps avant de mourir – parfois quelques semaines ou mois », souligne Nir Barzilai, principal auteur de l’étude. Voilà qui ne devrait pas rassurer la nouvelle doyenne des Français : âgée de 113 ans, Elisabeth Collot ne semble pas satisfaite de son extraordinaire longévité (voir encadré).

 

Source : alterpresse.org

 

 

 

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Comment se préparer pour les fêtes de fin d’année ?

• Pour bien dormir, vaincre le stress et la fatigue

• Remèdes anti-mouches !

• Le zeste de citron une mine de bienfaits

• Les extensions de cils peuvent-ils endommager vos yeux?

• Pourquoi ce besoin d’étaler sa vie sur Internet ?

• SOS cancer de la prostate

• La magie du miel !

• Tout sur l’Iphone X

• Que faire en cas d’arrêt cardiaque ?




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *