Les Cours le mercredi au primaire public Kandia Camara justifie sa mesure

Les Cours le mercredi au primaire public Kandia Camara justifie sa mesure

224 vues | Laissez un commentaire

Dès la prise de l’arrêté instituant les cours désormais les mercredis au primaire public, par la ministre de l’Education nationale, Mme Kandia Camara Kamissoko, plusieurs syndicats du secteur éducation/formation ont ouvertement dit non à cette mesure. Notamment les syndicats du primaire public dont le Midd et le Saeppci. Hier matin, à la faveur de la cérémonie de rentrée solennelle de l’année scolaire 2016-2017 au lycée Sainte Marie à Cocody, elle a saisi cette évènement pour répondre à ces syndicats et justifier sa mesure. « Cette mesure n’est pas nouvelle. Elle est prise pour renforcer le temps scolaire pour avoir un quantum horaire conforme aux normes internationales. Pour mémoire, l’environnement mondial nous donne les indications suivantes. En Pologne, le quantum horaire annuel est de 1000 heures par an, alors qu’il est de 1900 heures en Australie.

En Indonésie, il y a 44 semaines de travail scolaire par an, pendant que la Fédération de Russie en a 34, un des plus bas taux. Quant à la France, elle a 36 semaines par an, soit 1800 heures comme quantum horaire. », a t-elle argumenté. Elle s’est dit convaincue que la qualité du système éducatif nécessite que la performance soit proche des normes internationales. « Avec les 33 semaines de cours programmés cette année et les cours le mercredi matin, nous aurons 99O heures de cours. Cela est une avancée certes, mais encore un peu en deçà du minimum mondial et sous-régional. Le modèle dans le système scolaire mondial est de 5 jours de travail par semaine. Et les pays comme le Burkina Faso, le Sénégal et le Cameroun restent conformes à cette norme internationale. Aujourd’hui, dans le système scolaire ivoirien, nous avons 4 jours de travail hebdomadaire » a-t-elle expliqué. Six ministres de la République étaient à ses côtés pour la soutenir. Anne Désirée Oulotto de l’Assainissement et de la Salubrité, Koné Mariatou de la Solidarité et de la Cohésion sociale, Paul Koffi Koffi de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Goudou Raymonde de la Santé et de l’Hygiène publique, Pascal Abinan de la Fonction publique et de la Modernisation de l’Administration, et Euphrasie Yao de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant.

Anne Oulotto a annoncé une opération de démolition des bars et maquis aux alentours de toutes les écoles publiques à partir du 12 septembre prochain, date de la rentrée scolaire. Paul Koffi Koffi a partagé à l’auditoire, ses grandes réformes de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. Des classes expérimentales Cap pour les élèves qui n’ont pu franchir la classe de Cm2, l’alternance (2 jours à l’école et 4 jours en entreprise), la formation production, l’assainissement de l’enseignement technique et professionnel privé et la tenue scolaire unique bleu et blanc. Quant à Pascal Abinan, il a appelé les enseignants à mettre fin aux grèves sauvages tout en reconnaissant que la grève est un droit pour tout travailleur.

Source :Abidjan.net

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Signature de trêve sociale – les syndicats, «c’est une issue heureuse, moins mauvaise pour tous, Gon Coulibaly, « Un non-respect implique une rupture tacite »  

• Nouveaux bacheliers, la date des préinscriptions connue

• Côte d’Ivoire : la plus grande université publique paralysée par une grève des étudiants

• 4ème édition du Prix Alassane Ouattara du jeune entrepreneur émergent: 210 millions de FCFA pour booster la création d’emplois et lutter contre le chômage

•  Réhabilitation des cités universitaires – sur pression de la FESCI, un comité de réflexion annoncé

• 8ème édition SAFIE : Les enfants sensibilisés à une bonne utilisation des TIC

• Lancement d’un appel à candidature pour le « Grand concours d’affiche » de l’édition 2018 du MASA

• Risk management : Le Maroc accueille le Global Forum, une 1ère en Afrique

• Stock d’arriérés et trêve sociale: le gouvernement et les organisations syndicales signent les protocoles d’accord, jeudi

• Enseignement supérieur : La CNEC annonce un arrêt de travail de 3 jours à compter de ce mercredi




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *