Toilette

Les toilettes publiques peuvent devenir rapidement dégoûtantes.

349 vues | Laissez un commentaire

On y est tous passés : on doit aller aux toilettes et en ouvrant la porte… beurk ! On trouve quelque chose de répugnant.Finalement, vous vous demandez si vous avez vraiment besoin d’y aller après tout ! Qui sait qui d’autre s’est assis sur ces toilettes avant vous ? Alors que faire… ?

La réponse semble évidente : un peu de papier toilettes sur la lunette et il y a au moins un obstacle entre votre fessier et les microbes. C’est mieux de ne pas être en contact avec quelque chose qui a été éclaboussé lors du passage précédent, non ?

La vérité doit être dite : ce n’est pas du tout la bonne solution. Vous ne devriez jamais déposer de papier toilettes sur le rebord de la lunette car la cuvette est en fait très bien pensée. Pendant longtemps, les gens ont pensé que les lunettes étaient sales et recouvertes de microbes et que nous pouvions attraper toutes sortes d’infection gastro-intestinales ou pire encore. Mais en leur donnant cette forme spéciale et cette surface particulièrement lisse, les lunettes des toilettes préviennent en fait les bactéries de s’y installer. Par contre, pour le papier toilettes, c’est une autre histoire.

Il est de nature (presque) commune de ne jamais fermer le couvercle des toilettes lorsqu’on a fini et tiré la chasse d’eau. Le résultat est que les microbes se dispersent dans la pièce et également sur le papier toilettes. Et contrairement à la lunette, le PQ est un endroit idéal pour que les germes se développent. La matière permet aux microbes de s’accrocher plus facilement. C’est précisément ce papier toilettes, infesté de germes, que vous attrapez avec vos mains et que vous passez ensuite sur vos parties intimes,

permettant ainsi aux bactéries d’entrer plus aisément dans votre corps.
C’est la même chose pour les robinets et les sèches-mains. Les gens utilisent le lavabo après avoir fait leurs affaires, faisant du robinet un nid à microbes. Les mains “contaminées“, vous faites couler l’eau, les lavez et refermez l’eau en touchant le robinet que vous venez d’infecter. C’est la même chose pour les sèches-mains automatiques. Une étude récente montre que ces derniers vaporisent largement les microbes.

Le sèche-mains automatique, de par sa fonction, rejette de l’air dans la pièce et donc, diffuse les microbes et autres particules partout. De plus, après avoir lavé vos mains, il y a souvent des restes de germes, qui, au lieu d’être éliminés par l’appareil, sont plutôt diffusés un peu plus. En général, plus il y a d’air, plus il a de microbes. La meilleure alternative est d’utiliser les feuilles de papier. Elles éliminent beaucoup plus de germes.

Donc voilà ! Maintenant vous allez peut-être prêter un peu plus d’attention au papier toilettes qu’à la lunette ! Et la prochaine fois que vous utiliserez les toilettes publiques, souvenez-vous que ne pas vous assoir et prévoir un petit paquet de mouchoirs reste toujours la meilleure option.

 

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Cancer de la peau : attention à l’alcool

• Beauté : Comment les faux-cils nuisent à la santé de nos yeux

• HALITOSE – COMBATTRE LA MAUVAISE HALEINE CAUSES ET SOLUTIONS

• 14 aliments à ne jamais mettre au réfrigérateur

• 10 bienfaits du vinaigre de cidre

• COMMENT CONSERVER VOS JOINTS DE FAÏENCE PARFAITEMENT BLANC COMME AU PREMIER JOUR

• Comment protéger ses données personnelles ? Internet sans craintes

• les dangers du courant electrique

• Remède contre les verrues

• Comment protéger nos yeux des écrans ?




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *