Education_

Les USA transforment 40 lycéennes en agents de développement

215 vues | Laissez un commentaire

Let’s go for the development with young girls ! Les Etats-Unis d’Amérique ont formé 40 jeunes ivoiriennes à être des agents de développement.

Le temps est arrivé pour ces jeunes filles de mettre en pratique le ‘Bright Girls, Bright Future’,  en français  Brillante fille, Brillant avenir’. L’Ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire a organisé le ‘Camp Stem’ sur la Science, la Technologie, l’Ingénierie et les Mathématiques (STEM).

De ces 40 demoiselles, M’Bra Paule fait le point de ce stage de formation. « A l’atelier sciences principalement, j’ai appris  des bases de produits naturels, la fabrication de l’eau de javel, du biocarburant, de l’alcool. Nous avons reçu aussi une formation en développement personnel et en leadership » se réjouit-elle.  Des séances pratiques sur la programmation informatique, la conversion des fruits en alcool médical, l’extraction de l’huile des graines de jatropha en biocarburant comme source d’énergie ont été des  thèmes abordés.

Pour quelques-uns des formateurs que sont Camara Félix pour la chimie et Dr Assanvo Florentin, enseignant-chercheur à l’Université Nangui Abrogoua : « Elles étaient dévouées et c’est rare de rencontrer des apprenants qui veulent au-delà du programme poursuivre la formation », indique le premier des pédagogues. Pour le second, «  les bénéfices sont légions. En 4 jours, elles ont appris à protéger l’environnement avec l’amidon de manioc. Au plan économique, la peau de banane peut-être transformée en papier ».

Ce n’est pas tout,  au plan technologique, les jeunes stagiaires sont formées aussi en technologie de robots, d’ordinateurs, de baffles et en calculs mentaux.  Ce jeudi 18 août 2016, pour la clôture à l’Université Internationale de Grand-Bassam, les 40 jeunes filles ont reçu des diplômes tout comme les formateurs et les  volontaires qui ont mené à bien ce camp. Quatre  d’entre elles, finalistes sont récompensées de  lots pour s’être démarquées par leurs résultats.

Pour Andrew Haviland, le  Ministre conseiller de l’US Embassy, « un de nos objectifs en Côte d’Ivoire est d’aider à la croissance économique inclusive ». Selon lui et le sponsor, Exxon Mobil, une entreprise pétrolière, ces filles seront d’un apport crucial au développement économique de la Côte d’Ivoire.

Moïse ACHIRO

 

 

Source:Politikafrique.info

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d’Ivoire/ L’importance d’un professeur principal expliquée aux enseignants à Ferkessédougou

• Formation de la jeunesse en leadership et en entreprenariat : l’UNESCO ouvre son tout premier centre d’incubation en Côte d’Ivoire

• Taekwondo/ Grand Prix de Rabat 2017 : Cissé Cheick et Gbagbi Ruth offrent l’Or et le bronze aux éléphants taekwondo ins

• Déclaration du groupe parlementaire vox populi relative aux troubles constatés en milieu scolaire et estudiantin

• Côte d’Ivoire/ Début des inscriptions dans les IFEF (Ministère)

• Côte d’Ivoire: Lutte contre le VIH SIDA, un docteur déplore le manque de ressources pour éradiquer définitivement la pandémie

• Médias: Une nouvelle charte pour protéger les droits des enfants

• Action sociale: l’ONG Global Shapers Abidjan offre des kits scolaires aux élèves du primaire à Yopougon

• Manifestations contre les frais annexes d’inscription : « les auteurs ont tenté d’assombrir la rentrée » (Kandia Camara)

• Troubles en milieu scolaire…: Le groupe parlementaire Vox Populi recommande la négociation




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *