bouakesuite-0012

Lutte contre le changement climatique : une étude pour réduire les gaz à effet de serre démarre à Bouaké

| Laissez un commentaire

 La commune de Bouaké multiplie les initiatives pour venir à bout des gaz à effet de serre émis sur son espace géographique. Ce mardi, en marge du lancement du projet Bovive-Cd, (Bouaké Ville Verte Coopération Décentralisée), Etienne Perrier, Chargé de mission Energie et Environnement Rongead, a annoncé le démarrage d’une étude pour atténuer les gaz à effet de serre dans la seconde ville du pays.

D’une durée de six mois, cette étude, selon l’expert se déroulera en 4 grandes phases dont l’étude de cadrage, le diagnostique (collecte de données sur le terrain), l’analyse de ces données et enfin, sur décision du comité de pilotage et mairie, l’avènement de plan d’action pour atténuer les gaz à effet de serre. « Concrètement on va collecter de nombreuses données sur la consommation des ménages, sur les transports à Bouaké, sur le changement d’utilisation des terres… On va compiler toutes ces données et les multiplier par le facteur d’émission, c’est-à-dire, chaque donnée a un impact sur le facteur d’émission de données. Exemple, si je vais dix kilomètres en voiture, j’émets telle quantité de CO2 dans l’atmosphère. Ces données couplées aux facteurs d’émission, on saura comment la ville émet le gaz à effet de serre sur tout son territoire », a expliqué Monsieur Perrier. Et d’ajouter : « Le but de l’étude, ce n’est pas seulement la ville, mais plutôt de connaitre pour pouvoir prévoir ce qui va se produire par la suite et comment agir sur l’évolution ». Pour le maire de la commune de Bouaké, Djibo Youssouf Nicolas, c’est devoir impérieux de léguer aux générations futures, une cité où il fait bon vivre. « De nos pères fondateurs, nous avons hérité d’une cité en bon état où il faisait bon vivre. A notre tour donc, il nous faut la transmettre absolument dans un état meilleur à nos enfants et progénitures. C’est dans cette optique que le 27 novembre dernier, nous avons paraphé le Document d’engagement politique des Maires d’Afrique Subsaharienne portant sur le climat et l’énergie. Un acte officiel signé en marge du récent Forum UE-Afrique, à travers lequel je prenais la ferme résolution de mettre en œuvre des actions pour le Climat et l’Energie sur notre espace communal. De son côté, le projet BOVIVE CD que nous lançons ce matin se veut aussi comme une réponse de notre équipe municipale pour briser la chaine de détérioration de notre espace naturel », a indiqué le Premier magistrat. Le préfet de région, Konin Aka, a abondé dans le même sens. Pour préserver l’état de santé de notre cadre de vie, le « gouverneur », a lancé un appel en faveur d’une transformation totale de notre « façon de vivre, de nous déplacer, de travailler ». Il poursuit : « Je reste persuadé que de vos échanges sortiront des recommandations et pistes de solution qui permettront de sensibiliser les populations sur les bonnes pratiques en matière environnementale et d’adopter des gestes éco-citoyens afin de faire de Bouaké une ville verte ». Notons que cette cérémonie de lancement du projet Bovive a été suivie d’un atelier diagnostic énergie/climat et développement. Cet atelier a réuni 67 élus locaux de la région, de Daloa, de San Pedro, des chefs de service et responsables d’entreprise opérant à Bouaké, autour des thèmes : « Changement Climatique et Développement Durable » « La contribution des Collectivités Locales dans la lutte contre le Changement Climatique ».

Le projet Bovive-Cd a été co-financé par la mairie de Bouaké ( 20 millions de frs Cfa) et l’Union Européenne à hauteur de 200 millions de frs  »

Abidjan.net

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d Ivoire / La FESCI invite les élèves à la discipline et au respect du calendrier des congés scolaires

• Côte d’Ivoire: Grève illimitée des enseignants dans la plus grande université publique du pays

• Ligue Ivoirienne des Secrétaires de Côte d’Ivoire: La nouvelle équipe investit

• Le HCR cherche des places d’accueil pour 1.300 réfugiés vulnérables en Libye (communiqué)

• Le FDFP décaisse plus de 140 millions de FCFA pour la formation des handicapés diplômés

• 2ème édition du Festival panafricain des différences d’Abidjan

• Yopougon, Colère des femmes contre le manque d’eau, la Sodeci s’active, l’eau ce jour

• Embellissement de la ville d’Abidjan : On peint des bâtiments en ruine

• Côte d’Ivoire / Fin, vendredi, des inscriptions aux examens scolaires 2018

• Côte d’Ivoire/ Une association s’engage à réparer 100 tables-bancs au lycée de Tengrela




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *