Lutte contre le chômage des jeunes: l’APC et la FESCI fédèrent leurs forces

Lutte contre le chômage des jeunes: l’APC et la FESCI fédèrent leurs forces

| Laissez un commentaire

L’épineux problème du chômage des jeunes continue d’être une préoccupation majeure en Côte d’Ivoire. C’est pour échanger sur la question que l’Alliance panafricaine pour le changement (APC) a initié une rencontre le samedi 4 mars dernier 2017 à la place Laurent Gbagbo de Port-Bouët. Cette rencontre qui avait pour thème  » Non au chômage et oui à l’employabilité des jeunes » a été l’occasion pour l’APC, un mouvement de la société civile ivoirienne et la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) de fédérer leurs intelligences dans l’optique d’apporter des solutions à cette problématique.

Bouakey Soumahoro, secrétaire général par intérim de l’APC, expliquant l’opportunité de cette rencontre, a déclaré que son mouvement a décidé de mettre la jeunesse devant sa responsabilité en lui donnant la parole. Cela afin qu’elle puisse exposer ses préoccupations et faire des propositions pour la résolution de ce problème. Pour ce faire, il a annoncé des tournées dans plusieurs communes du district d’Abidjan et de l’intérieur pour échanger avec la jeunesse et recueillir ses problèmes, afin de les transmettre aux décideurs. Pour sa part, Assi Fulgence Assi, secrétaire général de la FESCI, invité spécial de cette rencontre, a révélé que le chômage des jeunes a une influence négative sur le système éducatif ivoirien.

En ce sens que le manque de débouchés pour les étudiants en fin d’études, contraint ces derniers à vouloir poursuivre leurs études pour ne pas se lancer sur un marché de l’emploi déjà saturé. Toute chose qui entraine une surcharge dans les amphis et déteint négativement sur la qualité de la formation des apprenants. C’est pourquoi a-t-il déclaré : « Nous allons réorienter notre combat sur la recherche de l’emploi de nos camarades qui finissent leurs études. Il faut qu’à la fin de leurs études, les jeunes trouvent du travail ». Quant à IDrissa Ouattara, directeur des ressources humaines de l’agence emploi jeune, il a promis traduire fidèlement les préoccupations des jeunes venus massivement des différents quartiers de Port-Bouët à sa hiérarchie. Notons que cette rencontre a été parrainée par le conseil municipal de Port-Bouët représenté par M. Dembélé Tounkara, conseiller municipal.

Source:Abidjan.net

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Création d’emploi jeunes: les opérateurs dénoncent les failles

• Côte d’Ivoire: Yopougon, une machine de production arrache le bras d’un travailleur

• La profession comptable connaît des ‘’avancées notables’’ en Côte d’Ivoire

• Un hélicoptère s’écrase à Abidjan faisant quatre blessés

• Gestion du foncier rural: La CNDHCI forme ses commissaires régionaux

• Secteur Privé- Renforcement des capacités de plus de 7000 entreprises africaines et francophones

• Côte d’Ivoire/ Education : les cours ont repris à Séguéla

• TIC/La Digitalisation à la loupe

• Sénégal-Côte d’Ivoire: Une plainte déposée contre Dj Arafat, l’artiste accusé d’avoir fait perdre 20 millions de Fcfa à ses promoteurs

• Affaire séisme à Divo: Le directeur du laboratoire de la station géophysique de Lamto explique




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *