DSC_0112(19)

Modernisation de l’administration / Le ministre Abinan aux DRH : Efficacité et célérité sont les objectifs à atteindre

343 vues | Laissez un commentaire

Le ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration, M. Pascal K. Abinan a eu une rencontre d’information avec tous les Directeurs des Ressources Humaines des Institutions et des départements Ministériels de Côte d’Ivoire. C’était ce jeudi 14 avril 2016, à la salle de conférences dudit ministère.

Le Président Alassane Ouattara, en donnant une nouvelle dénomination à la maison des fonctionnaires, qui désormais est le ministère de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration (MFPMA), entend hisser cette administration au rang des standards internationaux. Et le premier responsable des fonctionnaires ivoiriens, le ministre Pascal K. Abinan, veut se donner les moyens de réussir la mission à lui confiée par le Chef de l’Etat. C’est dans cette perspective qu’il a invité tous les gestionnaires de proximité des fonctionnaires et agents de l’Etat que sont les Directeurs des Ressources Humaines (DRH) en poste dans les institutions et départements ministériels, à une rencontre d’information afin de leur présenter sa vision, en adéquation avec celle du Président Alassane Ouattara. Selon le ministre, l’objectif global de cette réunion est de définir un cadre d’échanges propice pour mettre fin aux récriminations formulées à l’encontre de notre administration publique. Ce sont les maux comme lourdeur, inefficacité, manque de transparence et de diligence, corruption, etc. Pour lui, cela doit changer car « les usagers sont nos clients, et à ce titre nous avons le devoir de leur rendre un service de qualité et avec célérité ». Avant d’indiquer que cela est possible si les fonctionnaires ivoiriens accordent de l’intérêt à la prise de conscience professionnelle.

Il a invité les DRH à travailler en synergie avec le MFPMA. Le ministre a aussi révélé la mise en place de la Commission Nationale de la Modernisation (CNM), qui est une structure présidée par le Premier ministre. Cette Commission sera le laboratoire des suggestions et propositions concrètes dans l’avènement de la modernisation de notre administration. Aussi, il en appelle à l’implication des DRH pour impulser ce code de conduite dans leurs différents départements ministériels.
A la suite de monsieur le ministre, ce fut au tour du DG de la Fonction Publique (DGFP), M. Aka Koffi Bernard, d’entretenir les DRH sur le rôle qui est le leur pour une célérité dans le traitement des dossiers des fonctionnaires et agents de l’Etat exerçant dans les Institutions et Ministères. A cet effet, neuf points ont été évoqués par le DGFP. Ce sont :
Il y a d’abord les concours professionnels pour lesquels les DRH doivent sensibiliser les fonctionnaires à s’y intéresser pour leur promotion. Ensuite le 1er mandatement pour lequel les DRH doivent valider dans un délai de 2 jours les premières prises de service. Et en cas d’indisponibilité de poste pour le fonctionnaire affecté, ils ont 8 jours pour que l’agent concerné reçoive une nouvelle affectation. En ce qui concerne le système Notation – Evaluation – Avancement, les DRH ont été instruits à dresser un tableau d’avancement au plus tard le 1er juin 2016 en vue de sa budgétisation. De l’organisation des services, M. Aka Koffi a invité les DRH à établir un mécanisme de prise en charge des missions du service. A cette fin, ils doivent élaborer un organigramme fonctionnel, définir les profils de poste identifiés dans un cadre de cet organigramme, faire une analyse comparative entre le profil du titulaire du poste et le profil du poste.

Il faudra également ressortir le gap à combler en matière de besoin de formation, et enfin l’élaboration d’un programme sectoriel de formation.
Les autres points abordés ont été : la mise à disposition, la mise à disponibilité et démission, les congés annuels, la mise en formation et le contrôle de présence. D’ailleurs sur ce point, il a été recommandé au DRH de motiver les agents de sorte qu’ils soient assidus à leur poste de travail. Ils ont aussi l’obligation de faire connaitre dans les meilleurs délais, au ministre de la Fonction Publique, tous les cas d’abandon de poste.
Pour sa part, Monsieur Ibrahim Lokpo, DG de la Modernisation Administrative, a inviter les DRH à une collaboration étroite avec le MFPMA afin qu’en cas de difficulté, les outils soient mis à leur disposition pour mener à bien leur mission.
En guise de conclusion le ministre Pascal K. Abinan a invité les DRH à entretenir le dialogue social au sein des Institutions et Départements ministériels avec les représentations syndicales afin d’anticiper sur leurs revendications.

Olivier Guédé

Source : L’intelligent d’Abidjan

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• TIC- l’ivoirienne Raissa Banhoro remporte le prix de l’innovation RFI

• Littérature – En marge du Prix Ivoire 2017, Akwaba culture lance le Prix littéraire Horizon.

• Côte d’Ivoire / La jeunesse pour la création de plus d’opportunités d’emplois (Recommandations)

• A propos du numérique, Sidi Tiémoko Touré : « La démarche du gouvernement est d’encourager le développement de nouveaux métiers »

• Autonomisation des jeunes: une association de jeunesse sollicite le ministre Sidi Tiémoko Touré

• La 2ème édition d’Africa Cyber Security Conference ouverte à Abidjan

• TIC-Sécurité: l’Afrique se trouve en bonne position pour utiliser la cybersécurité (Mme Katherine Brucker)

• Archibat 2017- Voir les choses en grand

• La 7e rencontre internationale des Professionnels du Protocole et de l’Event management du réseau IPPRB s’ouvre à Abidjan

• Côte d’Ivoire: Emploi Jeunes, 200 jeunes à former aux métiers du bâtiment à Bouaké




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *