diffa

Niger : la formation professionnelle décolle

82 vues | Laissez un commentaire

Alors que les entreprises peinent à recruter, Niamey veut faire émerger une nouvelle génération plus qualifiée. Un effort rendu possible par l’ouverture de nombreux établissements techniques.

Le constat est alarmant. Le Niger compte aujourd’hui beaucoup trop de jeunes non scolarisés, déscolarisés ou qui achèvent leurs études sans diplôme, alors que les entreprises recherchent des compétences prêtes à l’emploi. En 2015, Niamey a décidé de prendre les devants en revalorisant la formation professionnelle, un effort d’une ampleur unique au Sahel. Le gouvernement compte presque quadrupler en 2017 le nombre de jeunes engagés dans ces filières, et passer de 8 000 à 30 000 inscrits.

Jusqu’en 2011, il n’y avait dans le pays que deux lycées professionnels et techniques et sept centres de formation. Grâce au Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (Fafpa), dépendant du ministère des Enseignements professionnels et techniques, les grandes réformes ont débuté en 2015.

SOURCE : Jeune Afrique

 

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Togo: Procès des étudiants arrêtés, la justice libère 7 et maintient 2 autres en attente

• Centre Afrique/Plus de 17000 candidats passent le baccalauréat en RCA

• Burkina Faso/Baccalauréat 2017 : adresse du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation

• Burkina Faso/Baccalauréat 2017: Pr Alkassoum Maïga souhaite « bonne chance » aux 75 959 candidats

• Togo / Les étudiants de l’UL en colère, organisent une marche silencieuse ce mercredi

• Benin/Ganiatou Wassi, superviseure de l’ONG ADEF sur les grossesses en milieu scolaire à Tchaourou: « Les parents ont démissionné »

• Benin/Bepc 2017, Lucien Kokou a donné le top depuis Athiémé

• Mali/Violences en milieu universitaire : Vers la création d’une police universitaire

• Sénégal/Grève pour le respect des accords signés: l’UNSAS soutient le SAES

• Grève pour le respect des accords signés: l’UNSAS soutient le SAES




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *