hommage-medailles-jo-rio-pr-ouattara

Omnisports : Un statut pour les sportifs de haut niveau défini par le gouvernement

| Laissez un commentaire

Progressivement le sport en Côte d’Ivoire tend à se professionnaliser. Avec la loi sur le sport promulguée en décembre 2014, le ministre en charge des Sport et Loisirs s’est activé afin de mettre en place les différents décrets d’application. Ces décrets sont en train d’être adopté par le gouvernement. Le dernier décret adopté en Conseil des ministres est celui relatif au statut des athlètes de haut niveau. Le décret présenté par le ministre des Sports et Loisirs, Amichia François a été validé, hier mercredi 7 septembre 2016 en conseil des ministres. « Ce décret vient à point nommé après les résultats obtenus par la Côte d’Ivoire aux JO de RIO ; et surtout en raison de l’investissement personnel important auquel sont astreints les sportifs de haut niveau quand il faut arriver à des résultats à la hauteur de ce que la Côte d’Ivoire vient d’obtenir. Ce décret consacre un cadre institutionnel et légal de la revalorisation et la reconnaissance du mérite des sportifs de haut niveau. Il vise à minimiser les risques de pertes d’emplois, d’échec scolaire, et les difficultés de reconversion auxquelles sont exposés les sportifs de haut niveau. Il fixe les conditions, les modalités d’acquisition, de suspension de perte du statut de sportif de haut niveau. Ainsi que les droits et obligations attachés à ce statut. Le gouvernement entend renforcer le contexte actuel de professionnalisation de l’espace sportif ivoirien ; il entend consolider les performances de nos athlètes lors des compétitions internationales. Celui-ci aura droit à un suivi médico-sportif plus accentué, un contrat d’assurance, à une assistance pour la préparation des compétitions », a indiqué le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné. Ce décret vient ainsi appuyer l’article 56 de la loi sur le sport qui définit les conditions à remplir pour prétendre être un athlète de haut niveau. « Le statut de sportif de haut niveau peut être attribué au sportif sénior ou espoir qui remplit l’une des conditions alternatives suivantes: le sportif participe à des compétitions d’élite ; le sportif a connu des sélections avec une équipe nationale sénior ou espoir ; le sportif est détenteur de titres nationaux ou internationaux sénior ou espoir ; le sportif a connu des résultats significatifs dans des compétitions nationales, continentales, olympiques ou mondiales en catégorie sénior ou espoir », stipule, le titre IV de la loi sur le sport en son article 56. Cependant, ce statut s’obtient selon la loi « par l’inscription sur une liste établie par arrêté du ministre chargé des sports, sur proposition des fédérations sportives après avis du Comité National Olympique ». Un autre décret a été adopté par le gouvernement concernant les modalités de créations de centre de formation. Le gouvernement veut ainsi assainir ce milieu qui foisonne à Abidjan et à l’intérieur du pays.

Ange K

Source : abidjan.net

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Création d’emploi jeunes: les opérateurs dénoncent les failles

• Côte d’Ivoire: Yopougon, une machine de production arrache le bras d’un travailleur

• La profession comptable connaît des ‘’avancées notables’’ en Côte d’Ivoire

• Un hélicoptère s’écrase à Abidjan faisant quatre blessés

• Gestion du foncier rural: La CNDHCI forme ses commissaires régionaux

• Secteur Privé- Renforcement des capacités de plus de 7000 entreprises africaines et francophones

• Côte d’Ivoire/ Education : les cours ont repris à Séguéla

• TIC/La Digitalisation à la loupe

• Sénégal-Côte d’Ivoire: Une plainte déposée contre Dj Arafat, l’artiste accusé d’avoir fait perdre 20 millions de Fcfa à ses promoteurs

• Affaire séisme à Divo: Le directeur du laboratoire de la station géophysique de Lamto explique




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *