femua

Ouverture à Abidjan de la 10è édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo

102 vues | Laissez un commentaire

La 10è édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) s’est ouverte, mardi après-midi, à Abidjan avec pour thème central, « l’Afrique face au défis du réchauffement climatique », a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Des membres du gouvernement ivoirien ainsi que le ministre des arts et de la culture de la République démocratique du Congo , des artistes chanteurs venus de la Côte d’Ivoire et de l’extérieur, et de nombreux festivaliers constituent entre autres la composition des spectateurs du jour pour cette ouverture du festival initié par le groupe Magic System, dans le «mythique» et cosmopolite village d’Anoumabo , logé en plein cœur de la commune de Marcory (Sud d’Abidjan) et paré aux couleurs de l’événement .

« Le FEMUA matérialise l’intégration africaine, l’ouverture .L’Afrique peut compter sur le FEMUA pour se faire entendre », a rassuré le Commissaire du FEMUA, Salif Traoré dit A’Salfo, lead vocal du groupe Magic System, soulignant que cette édition permettra de faire « un bilan à mi-parcours ».

Le ministre de la promotion de la jeunesse de l’emploi des jeunes et du service civique, Sidi Tiémoko Touré, faisant allusion au volet « Carrefour jeunesse » a salué cette initiative du groupe qui s’investit à « la recherche des solutions pour l’épanouissement des jeunes ».

Pour cette édition, le ministre Touré « s’engage pour le financement des 6 meilleurs projets à hauteur de 6 millions de francs CFA » qui sortiront de ce programme du festival.

Anne Désirée Ouloto, ministre en charge de la salubrité urbaine, de l’environnement et du développement durable, a quant à elle, « invité les populations à jouer leur partition dans la lutte pour le réchauffement climatique ».

Dans un message vidéo diffusé au lancement, la Directrice générale de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), marraine de cette édition a fait remarquer que ce festival « témoigne du pouvoir de la musique à nous mobiliser, à alerter les consciences pour le bien commun ».

Pour le volet social de l’édition 10 du festival, deux écoles devront être construites à Odienné (Nord-ouest) et à Gagnoa (Centre-Ouest). Quant à la localité de Loulo (Nord du pays à la frontière ivoiro-malienne), elle va accueillir un centre de santé et un logement social.

Tiken Jah de Fakoly, Singuila , Salif Kéita , Black M. , Monique Séka sont quelques artistes attendus sur la scène du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) à Anoumabo et Adiaké (localité balnéaire au Sud-Est ivoirien).

Cette première journée du FEMUA 10 a été marquée par des messages de sensibilisation aux changements de comportement pour faire face aux défis du réchauffement climatique, des prestations d’artistiques dont celle de Magic System, d’Abou Nidal , un planting d’arbres ….

En prélude à cet événement, un hommage a été rendu lundi, à l’artiste Papa Wemba décédé , il y’a un an à la suite d’un malaise sur la scène de ce festival.

Source:APA

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d’Ivoire/ La place du FEMUA rebaptisée place « Papa Wemba »

• Taekwondo: le nouveau comité directeur de la Fédération Ivoirienne investi

• L’Asec certifié sur Twitter

• Cissé Cheick rapporte une nouvelle médaille d’or à la Côte d’Ivoire

• Omnisports: Amichia met les directeurs régionaux en mission

• Musique / Deuil : Abidjan pleure la disparition de Désiré Aloka, propriétaire du Parker Place.

• CAF: Le malgache Ahmad Ahmad élu président

• FOOTBALL : ACCORD ENTRE LA FIF ET HERVÉ RENARD

• Femua 10: Viva la Musica, le groupe de Papa Wemba à l’honneur

• FESPACO 2017: L’Ivoirien Kenzo Kenza décroche le Prix du meilleur montage




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *