NAMIZATA SANGARE

Ouverture à Abidjan d’un atelier d’appropriation des recommandations d’un guide sur les violences faites aux enfants

| Laissez un commentaire

En prélude au sixième congrès biennal de l’association francophone des commissions nationales des droits de l’homme (AFCNDH), samedi, à Abidjan, les spécialistes des droits des enfants de ces institutions nationales des droits l’homme (INDH) se sont retrouvés jeudi, dans le cadre d’un un atelier d’appropriation du guide « Entendre et Accompagner l’enfant victime de violences ».

Procédant à l’ouverture de cet atelier qui s’achève vendredi, le directeur de cabinet adjoint du ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Bernard N’Guessan Kouassi, s’est félicité de cet atelier qui selon lui, permettra d’améliorer et renforcer la protection des droits de l’enfant. « La Côte d’Ivoire est résolument engagée dans la question de la protection des droits de l’enfant et les défis à relever sont immenses », a-t-il indiqué.

Le représentant l’AFCNDH Hanefioui Khalid, a expliqué que ce guide a été élaboré dans le cadre d’un partenariat entre l’organisation internationale de la francophonie et la section francophone du comité national des droits de l’homme. « L’objectif de ce guide consiste à renforcer davantage les compétences techniques des professionnels des droits de l’enfant en vue d’essayer d’harmoniser, de standardiser leur pratique en matière d’écoute, d’accompagnement de l’enfant victime de violence », a-t-il déclaré.

La présidente de la commission nationale des droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI), Namizata Sangaré a estimé que l’appropriation de ce guide va permettre à tous les acteurs impliqués dans la défense des droits de l’enfant, à mieux être outillés dans l’exercice de leur mission.

Elle a expliqué que l’état des lieux en matière de droit de l’enfant en Côte d’Ivoire, va s’améliorant. « Quand on sait d’où on vient la situation s’améliore même s’il y a beaucoup de défis à relever en ce qui concerne les enfants en rupture avec la loi », a-t-elle déclaré, se félicitant des efforts fournis par le gouvernement dans ce sens.

L’AFCNDH est un réseau des commissions nationales des droits de l’Homme (CNDH) de l’espace francophone. Elle a été créée en mai 2002 avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), afin de valoriser et de renforcer le rôle des CNDH dans la promotion et la protection des droits de l’homme, note-t-on.

AIP

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Joie de Noel : La Ministre Mariatou KONE donne le sourire à plus de 1000 Enfants démunis

• Une écolière de 8 ans violée par un quadragénaire à Loviguié (Agboville)

• Lancement à Abidjan d’une campagne de lutte contre le mariage des enfants

• Lutte contre le SIDA et les IST chez les enfants – Dominique Ouattara plaide en faveur d’une production locale des ARV pédiatrique

• La ministre Mariatou Koné invite à une protection plus renforcée des enfants

• Déclaration officielle de Madame la ministre de la femme, de la protection et de la solidarité à l’occasion de la journée internationale des droits de l’Enfant.

• Korhogo: Children of Africa offre une cantine et des équipements scolaires à plus de 300 enfants

• Lutte contre l’apatridie – L’Unicef sauve des enfants sans papiers

• Education: 250 enfants formés sur les questions de Dignité, de Respect et de Tolérance

• Lutte contre le travail des Enfants dans la cacaoculture Une délégation du Groupe Mars chez la Première Dame, Dominique Ouattara




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *