bamako

Péril sur l’éducation malienne: 436 écoles fermées dans les zones affectées par la crise sécuritaire

45 vues | Laissez un commentaire

La Maison du partenariat de Bamako en face de l’Ecole normale supérieure (ENSUP) a servi de cadre le vendredi 14 avril 2017, pour la cérémonie de lancement de la « 3ème PHASE du Projet Fonds de la Société Civile pour l’Education ». Ce projet d’un montant de 70 millions de FCFA est piloté par la Coalition des Organisations de la Société Civile pour l’Education Pour Tous au Mali (COSC-EPT / Mali) en partenariat avec le Réseau Africain Pour l`Education pour Tous (ANCEFA). L’objectif global du projet est de renforcer les capacités institutionnelles et organisationnelles de la Coalition EPT, de ses membres pour influencer les politiques éducatives en vue de l’amélioration d’une éducation inclusive et équitable de qualité. La cérémonie de lancement était présidée par le directeur adjoint de CAP (Centre d’animation pédagogique), Mohamed Tolo, en présence du secrétaire général de la COSC-EPT / Mali, Souleymane Bocoum, du coordinateur national du projet, Mahamadou Ongoïba et d’autres personnalités. Dans son discours, Souleymane Bocoum a fait savoir que malgré les accords de paix signé en 2015, 436 écoles sont fermées dans les zones affectées par la crise sécuritaire au Mali. Avant d’ajouter que les problèmes liés à l’insécurité, notamment l’insuffisance des enseignants dans les zones du conflit, l’endommagement des bâtiments éducatifs, la pollution des écoles par les restes explosifs de guerre constituent des dangers réels pour les enfants et les enseignants et empêchent l’accès à une éducation de qualité pour tous les enfants du pays. A sa suite, le coordinateur national du projet, Mahamadou Ongoïba a présenté ledit projet. Selon lui, la Coalition des Organisations de la Société Civile pour l’Education Pour Tous au Mali a obtenu, à travers un partenariat soutenu avec la Campagne Mondiale pour l’Education (GCE) et ANCEFA un financement dans le cadre des initiatives de la 3ème Phase du Fonds de la Société Civile pour l’Education (FSCE III) pour un montant de 70.000.000 F CFA pour deux ans: de 2016 à 2017.

SOURCE : Le Républicain

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Association Béninoise des Alumni des Pays-Bas : Les étudiants formés en Hollande à la conquête des opportunités

• Normalisation des années académiques : élargir les concertations en vue d’obtenir des résultats durables

• École malienne : La Sphère d’une année blanche plane !

• Front social/Rencontre entre les ministres de la Fonction publique, de l’Education nationale et le bureau du Sena : Le Sena satisfait des avancées sur ses revendications

• Niger: les étudiants ont commencé à recevoir leurs bourses

• Le Gouvernement au chevet des enseignants auxiliaires

• La communauté universitaire invitée à une grande rencontre en vue de la normalisation des années académiques

• Centrafrique : des élèves d’une école de Bangui soumis au concours du prix européen pour de cohésion sociale

• Gabon/Éducation nationale : Les préalables de la Conasysed

• Niger/manifestation d’étudiants: une centaine de blessés, polémique autour de la mort d’un manifestant




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *