mariage

Poignardée 32 fois par son ex-petit ami, elle épouse l’homme qui lui a sauvé la vie

52 vues | Laissez un commentaire

En janvier 2012, Melissa, 20 ans, avait été prise en charge par des pompiers et secouristes après avoir été poignardée 32 fois par son ancien petit ami. Laissée pour morte, Melissa n’avait que peu de chances de s’en sortir. Et pourtant, l’un des secouristes était persuadé que la jeune femme avait le courage nécessaire pour se battre et survivre. C’est ce qui s’est produit. Surprise : quelques années après cet épisode très douloureux, Melissa Dohme a épousé son sauveur, Cameron Hill qui l’avait demandée en mariage en 2015 au cours d’un match de base-ball. Il lui avait offert une balle où il était inscrit : « Will you marry me ? (« Veux-tu m’épouser ? » en français).

Le couple file le parfait amour depuis 4 ans. Cameron Hill a été d’un précieux soutien pour elle en l’accompagnant dans sa reconstruction. A noter également qu’il était à ses côtés au tribunal quand son ex-compagnon a été condamné à de la prison à vie pour tentative de meurtre. A la suite du drame, Melissa, défigurée, avait subi plusieurs opérations de reconstruction. Aujourd’hui avocate, elle a décidé de pardonner à son bourreau. Une façon pour elle de tourner la page.

Source:fr.yahoo.com

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Le Havre : il enferme son enfant de 3 ans dans le lave-linge

• Une fillette de 10 ans s’étouffe avec son hand spinner

• Il trouve 2700 euros dans les WC et les garde puis, pris de remords, les rend

• Une fillette attrapée par une otarie et emportée dans l’eau du port

• Côte d’Ivoire / Une élève manque d’accoucher en plein cours au lycée municipal de Niakara

• Il gifle une mamie de 84 ans pour une place dans une file d’attente

• Un ado de 16 ans vole 100.000 euros à son beau-père pour “prendre du bon temps”

• Un enfant s’en tire sans égratignure après avoir été percuté par une voiture

• Drame à Anani (Port-Bouët): Un jeune homme mortellement poignardé

• Côte d’Ivoire/Un présumé voleur de moto mis aux arrêts et remis à la police d’Oumé




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *