CNDHCI

Promotion et protection des droits de l’homme: La CNDHCI engage des réflexions sur les médias publics

| Laissez un commentaire

‘’ Le traitement de l’information par les médias publics’’, c’est le thème de la 17è session du forum des droits de l’homme qui a réuni les instances de régulation des médias publics et les organisations de la société civile ivoirienne. Ce forum qui a eu lieu le jeudi 02 novembre à la salle de conférence, a été ponctuée par les communications des instances de régulation et d’autorégulation. A savoir, la Haute Autorité de Communication Audiovisuel (HACA), le Conseil National de la Presse (CNP) et l’Observatoire de la Liberté de la Presse, de l’Ethique et de la Déontologie (l’OLPED). Sidonie Amoikon, secrétaire générale du CNP, Me Réné Bourguoin, directeur général de la HACA, et Zio Moussa, président de l’Olped ont planché respectivement sur ‘’Le regard du CNP sur le traitement de l’information, par la presse écrite’’, ‘’le regard de la Haca sur le traitement de l’information par les médias audiovisuels’’, et ‘’Regard de l’Olped sur le traitement de l’information par les médias publics’’. Il ressort de leurs différentes communications que la situation de la presse s’est considérablement améliorée en Côte d’Ivoire depuis 2004, année de l’adoption des lois jumelles sur la presse et la communication audiovisuelle. Pour sa part, madame Namizata Sangaré, présidente de la CNDHCI, a relevé les défis qui attendent la presse. A savoir, le renforcement des capacités des journalistes en droit de l’homme, la formation des professionnels sur la pratique des médias en période de conflit, et sur l’usage des technologies de l’information et de la communication. « Tous ces défis montrent à quel point les médias, et les organes de régulation et d’autorégulation, l’éthique et la déontologie sont au cœur du développement démocratique en Côte d’Ivoire ». C’est pourquoi, elle a émis le vœu de voir ces échanges aboutir à un cadre global d’actions qui permettent aux médias publics de mieux faire leur travail en respectant l’éthique et la déontologie ; et aux organes de régulation et d’autorégulation de mieux encadrer l’action des médias par leur crédibilité, leur impartialité et leur indépendance.

 

CNDHCI

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d’Ivoire/ L’école de nouveau paralysée à Séguéla

• Côte d’Ivoire / 17 cas de grossesse enregistrés au premier trimestre au lycée moderne de Bocanda

• Côte d’Ivoire / Deux logements remis aux enseignants à Madinani

• Côte d’Ivoire / 140 jugements supplétifs établis par le SAARA en 2017

• Côte d’Ivoire/ 200 kits de dispositif de lavage de main à des restauratrices et aux directeurs d’écoles de Soubré

• Education Nationale : Le Ministre Adama Koné offre 500 tables-bancs et des ordinateurs aux lycées de kabadougou (Odienné)

• Autonomie des femmes- Quatre formations lancées par la Chaire Unesco Eau, Femmes et Pouvoirs de Décisions

• 3ième Edition de la Journée Promotionnelle du Genre ( JPG 2017) : l’employabilité des filles dans les filières industrielles au coeur des débats

• Cote d’Ivoire/ Le 60e anniversaire du collège moderne d’Abengourou célébré

• Création d’emploi jeunes: les opérateurs dénoncent les failles




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *