DSC_1604(8)

Protection des enfants vulnérables et victimes de violences: un projet trisannuel lancé avec l’appui de l’Union européenne

83 vues | Laissez un commentaire

’Pour une protection de remplacement de qualité et en harmonie avec les politiques de protection de l’enfance de Côte d’Ivoire’’. Tel est le projet trisannuel (2017-2019) que viennent de lancer la Fondation Amigo et les ONG Promotion et développement (PROYDE) et l’Antenne de développement de l’Afrique (ADAFO), avec l’appui de l’Union européenne.

La cérémonie de lancement du projet a eu lieu le mardi 28 février dernir dans un receptif hôtelier au Plateau, en présence de Miguel Soler Gomis, consul de l’Espagne en Côte d’Ivoire et des partenaires au projet. Il s’agit notamment de l’Unicef, de la direction de la protection de l’enfance (DPE) du ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité. Selon le père Vincent, fondateur de la Fondation Amigo de Niangon Lokoa, ce projet vise à améliorer les conditions de vie de tous les enfants en difficulté et victimes de violence de tous genres. « L’objectif final du projet sera donc d’améloirer le système de protection des enfants, vulnérables, victimes d’abus, de l’exclusion ou en danger, dans les services publiques et de la société civile chargés de les accueillir et de les accompager pendant leur vie », a-t-il déclaré. Pour sa part, Charles Raudot Chatelay, chef de la section économie, gouvernance et secteurs sociaux de l’Union européenne en Côte d’Ivoire a révélé que son institution financera le projet à hauteur de 700 mille euros (455 millions de francs CFA) sur les trois ans nécéssaires pour sa mise en place. « La protection des enfants en difficulté est l’une des priorités de l’Union européenne, car la jeunesse est la force et l’avenir d’un pays, c’est pourquoi nous avons décidé d’accompagner ce projet. En plus, ce projet rentre dans le cadre de l’appui de notre organisation aux structures de protection des enfants vulnérables. C’est la raison pour laquelle pour assurer la pérennité du projet, l’appui de sept (7) autres ministères sera nécéssaire», a-t-il fait savoir. Quant à Sié Kambou, représentant de l’Unicef, il a estimé que les structures de protection des enfants vulnérables existent en Côte d’Ivoire, mais elles ne sont pas encadrées par des standars internationaux. Ce qui fait qu’elles n’obtiennent pas les résultats escomptés. « L’Unicef s’engage donc à œuvrer pour que ce projet atteigne les objectifs fixés », a-t-il promis. Notons que le projet a une durée de 36 mois, pour un financement total estimé à 948 mille euros soit 616,2 millions de francs CFA.

Source:Abidjan.net

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d’Ivoire / Une ONG initie des cours pour relever le niveau des élèves du primaire à Facobly

• En Côte d’Ivoire pour 3 spectacles: “La Reine des neiges” visite la Case des Enfants de Children Of Africa

• L’UNICEF veut un futur prospère pour chaque enfant de Côte d’Ivoire

• Droits de l’enfant: Les acteurs à la recherche d’une meilleure prise en charge des enfants impliqués dans la violence

• L’association « les Pépites de Zeha » organise à Grand-bassam un spectacle de bienfaisance pour les enfants malades du cancer

• Droit des enfants/ La CNDHCI pour l’amélioration des conditions des mineurs privés de liberté

• Education et Sport – Le scrabble, plus qu’un jeu, une pédagogie scolaire pour de meilleurs élèves

• Journée de l’alimentation scolaire :Madame Kandia CAMARA offre du matériel de production d’une valeur de deux cents millions aux acteurs des cantines scolaires

• Bessancourt : une maison de la petite enfance bientôt inaugurée

• Le nouveau pôle petite enfance adopté à l’unanimité




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *