aliment-intelligence

Psychologie / Des aliments pour stimuler le cerveau

564 vues | Laissez un commentaire

À partir de 30 ans, nous perdons près de 1000 neuronnes par jour. Pour conserver une bonne santé cérébrale, il est indispensable de suivre une alimentation saine et de pratiquer de l’exercice, aussi physiquement que mentalement.

Le cerveau doit recevoir les nutriments dont il a besoin pour produire un bon rendement et accomplir sa fonction au maximum de ses capacités. Certains aliments permettent de stimuler le cerveau et contribuent à renforcer la mémoire, la capacité de concentration et d’apprentissage, et peuvent même agir sur le moral !

Ainsi, une alimentation équilibrée et une vie saine augmentent la longévité du cerveau, lui redonnent la vitalité qui s’amenuise au fil des ans, et le préservent des maladies comme l’Alzheimer.

L’importance d’une alimentation saine pour le cerveau

Le cerveau contrôle certaines fonctions du corps à travers le système nerveux. C’est pour cette raison qu’il est indispensable d’en prendre soin et de lui donner toute l’importance qu’il mérite. Avec le temps, et spécifiquement à la trentaine, près de 1 000 neurones périssent chaque jour. Ainsi le cerveau se détériore peu à peu, de même que ses fonctions, telles que la mémoire.

Il faut insister sur le fait que la taille de cet organe n’est pas directement proportionnelle à ses fonctions. Par exemple, Albert Einstein avait un cerveau d’un poids inférieur d’environ 135 grammes à la moyenne. Mais il l’utilisait mieux. Cependant, et même si un cerveau ne pèse que 1,4 kg, ce qui ne représente que 2% du poids d’un individu, il absorbe environ 20% de l’énergie produite par le corps.

Le cerveau s’alimente essentiellement de glucose et d’oxygène. Il est nécessaire que la proportion de glucose dans le sang se situe entre 70 mg et 120 mg pour 100 ml de sang. De plus, le cerveau a aussi besoin de corps  gras, car il est lui-même constitué de 30% de graisse. C’est la raison pour laquelle il faut lui apporter des graisses insaturées comme les oméga-3 et les oméga-6 qui entrent dans la formation des cellules cérébrales et qui les protègent. Par exemple, en consommant de l’huile d’olive, du poisson ou des fruits secs, on observera une moindre détérioration des facultés émotionnelles et intellectuelles.

Comment garder son cerveau en bonne santé ?

La fatigue ou le stress peuvent être à l’origine de pertes de mémoire, nous faisant oublier des informations ou des dates importantes. Si cela nous arrive, il nous faudra prendre des mesures pour que le cerveau puisse récupérer son bon fonctionnement. Aussi devrons-nous inclure dans notre alimentation des produits qui contiennent des oméga-3, des vitamines B, C et E et de l’acide folique. Et consommer simultanément des légumes et des fruits qui nous apportent les nutriments indispensables à notre cerveau pour fonctionner correctement !

aliment-intelligence2

Il ne faut pas négliger l’ordre dans lequel les aliments sont consommés. Pour que le cerveau se nourisse correctement, il faut d’abord ingérer les protéines et en dernier lieu les hydrates de carbone. Si l’on suit cet ordre, les acides aminés peuvent parvenir au cerveau. Par contre, si les hydrates de carbone sont ingérés les premiers, seul le tryptophane arrive au cerveau, qui produit alors une plus grande quantité de sérotonine, et il s’ensuit alors une envie de dormir.

D’autre part, il faut penser que l’alimentation n’est pas la seule chose qui entretient la capacité cérébrale. Le cerveau a également besoin de s’exercer et de rester actif. Il faut donc s’adonner à la lecture en tout genre, apprendre des choses nouvelles, étudier une langue étrangère, jouer d’un instrument, faire des mots croisés ou des sudokus, pour ne pas perdre cet objectif de vue.

Exception faite des patients qui souffrent d’apnée du sommeil et qui doivent consulter leur médecin, il est nécessaire de faire de l’exercice physique, car il est directement en relation avec les connexions neuronales. Il contribue ainsi à préserver le lobe frontal, qui est l’un des principaux responsables du vieillissement et des pertes de mémoire. De plus, il oxygène le cerveau et limite l’apparition de maladies qui entraînent une défaillance de la mémoire, comme c’est le cas des maladies cardiovasculaires et du diabète.

Les bons aliments pour stimuler le cerveau

Certains aliments en particulier apportent des nutriments concrets au cerveau. On peut ainsi améliorer sa mémoire et prévenir des maladies comme l’Alzheimer.

  • Lethé vert : il renferme des catéchines qui réduisent la fatigue cérébrale et améliorent la mémoire. De plus, il augmente la production de dopamine, un neurotransmetteur fondamental pour le cerveau. Il freine également l’apparition de troubles cérébraux.
  • Les airelles :elles limitent l’oxydation qui se produit au fur et à mesure que le temps passe. Elles limitent donc les effets de certaines maladies telles que la démence sénile et l’Alzheimer.
  • L’avocat: il sert à maintenir et à contrôler une bonne irrigation sanguine, essentielle pour le cerveau, grâce aux graisses mono-insaturées qu’il véhicule.
  • Le yaourt :le yaourt entretient la fonction nerveuse grâce au calcium qui l’améliore. Il apporte aussi de la tyrosine, une substance qui contribue à la production de neurotransmetteurs tels que la noradrénaline et la dopamine.

aliment-intelligence3

  • Les fraises :elles augmentent la communication interne du cerveau et diminuent les effets négatifs qui incident sur le centre de commande, et qui habituellement empirent avec l’âge.
  • Lesoeufs : ils ralentissent le vieillissement cérébral, car ils contiennent de la zéaxanthine et de la lutéine, deux des indispensables antioxydants naturels. Ils sont aussi une source importante de protéines.
  • Le brocoli :le brocoli améliore les fonctions cognitives et la fonction cérébrale grâce à la considérable quantité de vitamine K qu’il contient.
  • Les épinards :ils améliorent la capacité d’apprentissage et les activités motrices de l’organisme, et réduisent les effets délétères de la vieillesse sur le cerveau.
  • La mûre :elle freine l’avancée des maladies dégénératives et protège de l’oxydation du cerveau, car elle contient de très bons nutriments pour la santé mentale.
  • Le poisson :la consommation d’acides gras et d’oméga-3, que l’on trouve dans différentes espèces de poissons, améliore le rendement cognitif.

Pour la mauvaise mémoire

Il existe des aliments spécifiques pour traiter une mauvaise mémoire. L’organisationHelpguide, qui agit sans but lucratif, nous suggère les aliments suivants :

  • Les acides oméga-3 :ils ont un lien avec les fonctions cognitives. Ce sont de bonnes graisses qui se distinguent des graisses trans et des graisses saturées. Ils nous aident donc à lutter contre des taux élevés de cholestérol et contre les inflammations. Certains des aliments qui en contiennent sont les noix et l’huile de noix, l’huile de lin et les graines de lin. On les trouve également dans le hareng, le maquereau, le saumon et le thon.
  • La consommation d’acide folique et de vitamines B, en particulier les vitamines B12 et B6 :elles protègent les neurones en éliminant l’homocystéine, un acide aminé toxique qui affecte les cellules nerveuses. D’autre part, la vitamine B contribue à la production des globules rouges qui sont chargés d’apporter l’oxygène au cerveau. Les aliments qui contiennent de la vitamine B sont les haricots noirs et d’autres légumineuses, le soja, les agrumes, le melon, les épinards, les légumes verts, les asperges, le brocoli et les fraises.
  • Le bêta-carotène et les antioxydants comme les vitamines E et C :les antioxydants combattent les radicaux libres qui abîment les cellules. De plus, ils améliorent l’apport en oxygène au cerveau et dans le corps. Certains des aliments qui en contiennent sont le foie, les patates douces, la tomate, les agrumes, les noix et les graines, les épinards, le thé vert, le brocoli et les fruits rouges.

En définitive, il est indispensable d’adopter une alimentation saine pour prendre soin de notre cerveau si nous voulons le garder en bonne santé. Les aliments contenant les nutriments nécessaires, l’exercice physique et s’appliquer à toujours faire travailler son cerveau sont les ingrédients clés pour que cet organe demeure en bonne santé malgré l’âge et reste à l’abri des accidents !

 

 

Source : amelioretasante.com

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• SOS chaussures qui puent !

• Cancer de la peau : attention à l’alcool

• Beauté : Comment les faux-cils nuisent à la santé de nos yeux

• HALITOSE – COMBATTRE LA MAUVAISE HALEINE CAUSES ET SOLUTIONS

• 14 aliments à ne jamais mettre au réfrigérateur

• 10 bienfaits du vinaigre de cidre

• COMMENT CONSERVER VOS JOINTS DE FAÏENCE PARFAITEMENT BLANC COMME AU PREMIER JOUR

• Comment protéger ses données personnelles ? Internet sans craintes

• les dangers du courant electrique

• Prévenir le diabète, oui c’est possible !




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *