FÊTE DES MÈRES

Publi-Reportage / CÉLÉBRATION DE LA FÊTE DES MÈRES AVEC LES FEMMES DES GENDARMES

| Laissez un commentaire

Fête des mères à la caserne d’Agban / Madame Kandia CAMARA exhorte les épouses des gendarmes à travailler pour la paix.

Madame Kandia CAMARA, Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, a célébré les épouses de gendarmes le 28 mai à la faveur de la fête des mères au Mess de la caserne d’Agban. La fête était organisée par l’ONG Soutien aux femmes en collaboration avec les épouses de gendarmes.

A cette occasion, elle les a exhortés à travailler pour la paix. « Que les épouses de gendarmes se donnent la main pour travailler pour la paix. Nous savons que nos sœurs épouses de policiers font la même chose. Nous savons que nos sœurs épouses de militaires font la même chose. Or, on dit que ce que femme veut Dieu le veut. Si nous voulons la paix, il y aura la paix dans notre pays. Et nous allons bien vivre. Nous allons nous amuser, » a-t-elle déclaré tout en rappelant l’importance du rôle de la mère au sein de la famille. Celle-ci étant à la fois procréatrice, enseignante, formatrice, ciment de la famille. Cela dit, Madame Kandia CAMARA a salué les gendarmes et l’ensemble des corps habillés qui œuvrent sans relâche à la préservation et au maintien de la paix dans notre paix. « Voyez-vous, nous célébrons la fête des mères aujourd’hui parce que le pays est en paix. Et si le pays est en paix aujourd’hui, c’est grâce à eux. Il faut applaudir tous les gendarmes de cote d’Ivoire, il faut saluer tous les militaires de cote d’Ivoire, il faut applaudir tous les militaires,» a-t-elle insisté. D’où l’appel à poursuivre leurs soutiens à leurs époux afin qu’ils continuent à travailler de sorte que la paix règne dans notre pays. Elle leur a également demandé d’agir pour la préservation de la paix. « Nous devons demander à toutes les femmes de Cote d’Ivoire d’être des artisanes de la paix. Nous devons faire en sorte que nos maris les gendarmes n’aient pas besoin de se battre. S’il y a la paix, les militaires n’ont pas besoin de faire le combat, s’il y a la paix, les gendarmes n’ont pas besoin de faire le combat. Nous ne voulons pas de combat, nous ne voulons pas que nos maris soient exposés. Nous devons prôner la paix, nous devons cultiver la paix, » a-t-elle argumenté dans un tonnerre d’applaudissement.

Joignant l’utile à l’agréable, Madame le Ministre a accepté, à la demande de la présidente, d’être la marraine pour toujours des épouses de gendarmes. A cet effet, elle a offert la somme de 500.000 FCFA au titre de sa cotisation exceptionnelle.

Sercom MENETFP

FÊTE DES MÈRES 1 FÊTE DES MÈRES 2 FÊTE DES MÈRES 3 FÊTE DES MÈRES 

 

 

 

 

 

 

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d’Ivoire/ L’école de nouveau paralysée à Séguéla

• Côte d’Ivoire / 17 cas de grossesse enregistrés au premier trimestre au lycée moderne de Bocanda

• Côte d’Ivoire / Deux logements remis aux enseignants à Madinani

• Côte d’Ivoire/ 200 kits de dispositif de lavage de main à des restauratrices et aux directeurs d’écoles de Soubré

• Education Nationale : Le Ministre Adama Koné offre 500 tables-bancs et des ordinateurs aux lycées de kabadougou (Odienné)

• Autonomie des femmes- Quatre formations lancées par la Chaire Unesco Eau, Femmes et Pouvoirs de Décisions

• 3ième Edition de la Journée Promotionnelle du Genre ( JPG 2017) : l’employabilité des filles dans les filières industrielles au coeur des débats

• Cote d’Ivoire/ Le 60e anniversaire du collège moderne d’Abengourou célébré

• Séminaire: La Fesci veut en finir avec le problème des inscriptions à l’université de Cocody

• Troubles dans le milieu scolaire : le gouvernement autorise la prise de sanctions




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *