lancement-centre-national-calcul-20

Recherche scientifique : le Centre National de Calcul de la Côte d’Ivoire officiellement lancé

26 vues | Laissez un commentaire

Le Centre National de Calcul de la Côte d’Ivoire (CNC-CI) a été officiellement lancé ce jeudi par le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Professeur Bakayoko-Ly Ramata, au Pôle Scientifique d’Innovation de l’Université Félix Houphouët Boigny.
Dans le cadre des réformes de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, les responsables et les acteurs du système d’Enseignement supérieur et de Recherche scientifique de Côte d’Ivoire ont émis le vœu de voir le pays développer un écosystème de référence en matière de simulation numérique. Cela a donné lieu à l’élaboration du projet d’un Centre National de Calcul de Côte d’Ivoire (CNC-CI).
Il s’agit d’un centre qui va permettre de faire la simulation numérique, troisième pilier de la recherche scientifique à côté de la recherche fondamentale et de la recherche appliquée.
Pour le Pr Konaré Abdourahamane, directeur général de la Recherche et de l’Innovation, spécialiste de modélisation du climat et des questions de pollution, la mission du centre national de calcul de côte d’ivoire est d’offrir aux chercheurs un cadre informatique tant en matériels, logiciels, et services, suffisamment performant, fiable et sécurisé pour qu’ils puissent travailler dans des conditions de confort et d’efficacité optimales.
Il a par ailleurs justifié la création du centre qui vient saluer les efforts des chercheurs : « cette communauté, consciente de ses forces, se trouve frustrée du fait qu’à chaque fois, elle est obligée de se retrouver en Europe, d’envoyer des étudiants dans des laboratoires en Europe pour faire des simulations, dans des conditions pas toujours faciles etavec tout ce que cela comporte comme risque en termes de perte de données et d’informations sensibles de la Côte d’Ivoire. De plus, cette communauté s’est rendue compte qu’à chaque fois qu’elle envoie des étudiants, des doctorants en formation en Europe, ils ne reviennent plus au pays à la fin de leur formation. Sous le prétexte qu’il n’y a pas d’infrastructures devant leur permettre de mettre en valeur les acquis de la formation. Il y a donc une déperdition des ressources humaines, et on ne pouvait pas continuer passivement d’observer cette fuite des cerveaux » a justifié le professeur.
« Avec cet outil national de recherche de classe internationale, tous les atouts sont réunis pour que la côte d’ivoire soit à la pointe de la recherche fondamentale et appliquée, lui permettant d’accroître et de promouvoir l’innovation d’améliorer sa compétitivité et d’asseoir sa souveraineté nationale en matière de recherche, contribuant ainsi au développement de la coopération régionale et au rayonnement de la côte d’ivoire » a soutenu l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, SEM Georges Serre.
Notons qu’au cours de la cérémonie, M. Serre a remis symboliquement le premier processeur du supercalculateur à la ministre Bakayoko.
Procédant au lancement du CNC-CI, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a rappelé les objectifs fondamentaux qui ont présidé à la conception de ce projet et de son écosystème : « Après son lancement, gageons que nos chercheurs se l’approprient rapidement afin de développer, ici en côte d’ivoire, un écosystème de référence en matière de simulation numérique. »
Le CNC-CI est financé grâce à un prêt concessionnel du Trésor français de 7Md de CFA et son supercalculateur sera le plus puissant d’Afrique dans sa catégorie (centres nationaux mutualisés dédiés à la Recherche) avec une puissance de 322 Téra flops et 7200 cœurs.
Le CNC-CI, comme tous les moyens communautaires de recherche, a pour vocation d’être mutualisé afin de garantir une utilisation rationnelle et optimisée. Ce centre hébergera, en fonction de l’évolution des priorités, des applications, des données et des modèles ciblés dans les domaines tels que la simulation météorologique, l’étude du climat (évolution, influence de la mer), les sciences de la vie (génomique, santé, …), les sciences de la terre, les mathématiques, les géosciences, la simulation Oil & Gaz, la cartographie et le foncier, l’agronomie.

 

SOURCE : Abidjan.net

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Le 5e festival des arts d’Adiaké prévu du 30 août au 3 septembre (Organisateurs)

• La Société ivoirienne de promotion des supermarchés lance une carte pour fidéliser ses clients

• Les assemblées annuelles de la BAD s’achèvent sur une note optimiste

• Un navire de 269 mètres accoste au Port Autonome d’Abidjan

• Autonomisation de la femme : Mariatou Koné ouvre la maison digitale de Bonoua

• Côte d’Ivoire / L’USAID offre du matériel à la radio Iffou

• Côte d’Ivoire / Début de l’opération de distribution de kits aux étudiants de l’université virtuelle

• Côte d’Ivoire/Nutrition : un bouillon culinaire réduit son taux de sel en Afrique centrale et de l’Ouest (Communiqué)

• Côte d’Ivoire/ La 2ème édition du Festival Abla Pokou de Sakassou débutera le 2 juin

• Côte d’Ivoire/ Le grand prix national Bernard Dadié de la littérature décerné à Josué Guébo




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *