Auto-écoles de Côte d’Ivoire.

Réforme du permis de conduire en Côte d’Ivoire / Maurice Dié : « c’est une escroquerie organisée »

803 vues | Laissez un commentaire

Me Dié Maurice est un gendarme à la retraite, ex-inspecteur des permis de conduire et actuel président du syndicat national des auto-écoles de Côte d’Ivoire. Dans cette interview il dit sa part de vérité sur la nouvelle réforme du permis de conduire en Côte d’Ivoire.

Quelle est votre réaction sur la décision du gouvernement de changer pour la troisième fois en 5 ans, le permis de conduire ivoirien ?
Sur le cas particulier du renouvellement du permis de conduire, il faut dire que je suis un ancien inspecteur de permis de conduire. A ce titre, je m’en vais vous dire que je n’ai jamais vu un permis qu’on change en deux ou trois ans. Un permis est fait pour être valable au moins dix ans. Mais là, qu’on décide d’imposer un permis aux citoyens le matin pour le changer le soir, il y a quelque chose qui ne va pas. Et si encore le renouvellement du permis était gratuit personne ne s’en plaindrait. Malheureusement ces différents renouvellements sont payants à des coûts exorbitants. En ma qualité d’inspecteur des permis de conduire et de responsable du syndicat des auto-écoles, je n’accepte pas ça du tout. C’est une escroquerie organisée et il faut que cela cesse.

Vous pesez bien votre mot ?
Bien sûr que je pèse bien mes mots. Je répète que c’est une escroquerie organisée et il faut qu’elle cesse. D’ailleurs je ne suis pas le seul à le dénoncer. Toute la population se plaint depuis que cette décision impopulaire a été prise par le gouvernement de changer l’actuel permis. Quand on casse les habitations des pauvres partout à Abidjan, quand on casse les petits commerces qui permettent à certaines couches de la population de se prendre en charge, quand on ferme çà et là des sociétés pour accroître le nombre des chômeurs, quelle réaction attend-on des populations ? Evidemment les Ivoiriens grognent beaucoup. Donc vous convenez avec moi que je ne suis pas seul à me plaindre. N’avez-vous jamais entendu les Ivoiriens crier ‘’Gbagbo kafissa’’ ou encore ‘’ADO solution’’ est devenu ‘’ADO problèmes’’ ? Alors comprenez que le mal est profond et que ce sont tous les Ivoiriens qui grognent.

Mais le gouvernement évoque le fait que les premiers permis ne sont pas sécurisés, donc falsifiables. Il dit donc être à la recherche d’un type plus sécurisé et infalsifiable.
Je suis désolé d’entendre dire ce genre de choses. Le gouvernement parle de fraudes sur les permis sans pouvoir donner les preuves desdites fraudes. On aurait pu montrer un exemplaire d’un permis falsifié comparé à celui qui est authentique pour nous convaincre. D’ailleurs, depuis quelques années, tous les permis en Côte d’Ivoire portent la signature du ministre Touré Gaoussou. Alors, existe-t-il des permis qui portent d’autres signatures ? Nous n’avons jamais entendu le gouvernement dire, nous avons saisi un faux permis à Bondoukou, à Man, à Gagnoa ou à Ferké. Non, c’est aussi facile de venir devant une population, évoquer des fraudes non prouvées pour en faire un prétexte pour escroquer les pauvres citoyens. Moi je ne suis pas d’accord avec cela en ma qualité d’inspecteur de permis de conduire et de premier responsable du syndicat national des auto-écoles de Côte d’Ivoire. Moi je suis un ancien enquêteur, avant de dire qu’il y a telle ou telle situation, il faut au préalable en établir toutes les preuves. Ce qui n’est malheureusement pas le cas ici. Vous, syndicat national des auto-écoles, qu’est-ce que vous demandez concrètement au gouvernement face à cette situation?
Nous demandons au gouvernement de mettre balle à terre et de nous proposer un type de permis de conduire une fois pour toute. Car, changer à chaque fois de permis est fatiguant, coûteux et fait perdre inutilement le temps. Nous lui demandons d’instaurer un type de permis unique valable pour les dix prochaines années comme la loi le prescrit. Cela permettra de tranquilliser nos clients qui ne savent pas où donner de la tête avec ces fréquents renouvellements de permis.

Est-ce que vous êtes associés aux différentes réformes des permis de conduire ?
C’est d’ailleurs ce que nous déplorons. Quelqu’un prend sur lui une décision et l’impose à tout le monde parce qu’auparavant il s’est demandé où trouver de l’argent pour sa poche. Ce n’est pas normal. Le syndicat des auto-écoles n’est ni associé ni informé au même titre que toute la société civile et la population. Cette manière de faire les choses est suicidaire. Pour que les différentes réformes du permis soient efficaces il y faut absolument associer tous les acteurs du secteur des Transports. Sinon, ces fréquents changements du permis de conduire et les différents prix y afférent sont injustifiés et puent vraiment l’escroquerie.

Que ferez-vous si le gouvernement ne vous écoute pas?
Mais c’est simple, s’il refuse de nous écouter nous allons appeler notre syndicat à ne pas reconnaitre le nouveau permis de conduire. C’est nous qui formons et l’Etat délivre le diplôme. Il faut craindre aussi un soulèvement populaire en Côte d’Ivoire. Vous-mêmes voyez déjà que les Ivoiriens grognent parce que rien ne va au pays. Alors si le gouvernement fait la sourde oreille, il est sûr que le front social va s’allumer.

Interview réalisée par Rodolphe Flaha

Source : Le Quotidien d’Abidjan

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Danané / Incendie au Lycée moderne, voici le coupable!

• Port-Bouët : Un cadre à la Bad se fait voler une forte somme d’argent à bord de sa voiture

• Côte d‘Ivoire: Un camion benne déverse du bitume sur une voiture à Cocody, un mort

• Côte d’Ivoire: Gagnoa des agresseurs à moto ont ôté la vie et blessé une élève

• LA BONNE ACTION DU JOUR…

• Les écoles, fabriques d’illettrés ?

• Côte d’Ivoire: Attaque de la cité universitaire de la Riviera 2

• La liste des étudiants, Étudiantes à la Maca ainsi que leur faculté

• JOHN MAXWELL, l’Expert en leadership le plus influent au monde, bientôt entendu depuis Abidjan

• Côte d’Ivoire: Prouesse des sages-femmes dans un cas inédit d’accouchement




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *