gn7

Corée du sud / Samsung retire son Galaxy Note 7 de la vente

160 vues | Laissez un commentaire

Le groupe sud-coréen arrête définitivement la production de son Note 7, dont la batterie risque de prendre feu. L’affaire représenter un manque à gagner d’au moins 15 milliards d’euros, sans compter les dégâts en termes d’image. Après avoir beaucoup tergiversé, les dirigeants de Samsung ont finalement décidé d’arrêter la production du Galaxy Note 7 et de le retirer définitivement de la vente. Dans un communiqué publié mardi 11 octobre, la firme sud-coréenne met en avant « la sécurité du consommateur », présentée comme sa« préoccupation numéro un ». Tous les possesseurs de cette phablette haut de gamme (la taille intermédiaire entre le smartphone et la tablette) ont été priés d’éteindre leur appareil et surtout de ne pas s’en servir.

Un problème de conception

De nombreux cas d’explosion de la batterie ont été répertoriés en Asie et aux États-Unis, où l’appareil est commercialisé depuis la mi-août à 882 dollars pièce (796 €). Début septembre, le numéro un mondial des smartphones avait annoncé le rappel de 2,5 millions de Note 7.

Mais rien n’y a fait. Le fournisseur de la batterie a été changé, mais les appareils de substitution connaissent le même problème, preuve qu’il s’agit bien d’un problème d’intégration des différents composants, et donc de conception de l’appareil.

92 cas aux États-Unis

Rien qu’aux États-Unis, à la date du 15 septembre les autorités avaient déjà recensé 92 cas de surchauffe de la batterie, dont 26 ayant causé des brûlures et 55 des dommages matériels. Des cas ont également été recensés en Inde et en Chine.

C’est un véritable camouflet pour le géant de l’électronique qui a bâti toute sa réputation sur la fiabilité de ses produits. Le Note 7, modèle haut de gamme, était censé concurrencer le nouvel iPhone 7 d’Apple.

La facture pourrait dépasser les 15 milliards d’euros

Reste le coût de ce qui s’apparente de plus en plus à une catastrophe industrielle. L’arrêt définitif de la commercialisation représente la vente perdue d’environ 19 millions de téléphones, soit 15,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires, selon les calculs de Credit Suisse. Jusqu’à présent les analystes s’attendaient à une perte d’activité autour de 4,5 milliards d’euros, avec une reprise des ventes pour les fêtes de fin d’années.

Sur un marché aussi concurrentiel que celui des smartphones, avec des nouveaux concurrents de plus en plus performants, notamment chinois comme Xiaomi, la moindre erreur peut coûter cher.

Des actions en justice vont être lancées

Samsung va également devoir écrire à chaque consommateur pour s’excuser et proposer une forme de dédommagement. « Ce sera clairement onéreux pour le groupe qui n’a pas d’autre choix s’il ne veut pas finir comme Nokia et Blackberry », juge Stephen Robb, associé au cabinet d’avocats britannique Weightmans.

Le géant sud-coréen va également être confronté à des actions en justice, avec déjà la plainte d’au moins deux consommateurs aux États-Unis qui réclament des dommages et intérêts.

Le groupe a, malgré tout, les moyens de faire face. L’an dernier, il a engrangé 18,4 milliards d’euros de bénéfices pour un chiffre d’affaires de 162 milliards et une capitalisation boursière de 210 milliards. Il dispose en outre de 46,5 milliards de trésorerie.

Des conséquences en cascade

C’est la première fois que Samsung est confronté à ce genre de crises, désastreuse en termes d’images et préjudiciable à l’ensemble du groupe. Sur les réseaux sociaux, les internautes s’en donnent d’ailleurs à cœur joie en multipliant les parodies d’appareils Samsung qui prennent feu.

« Nous pensons que l’incident du Note 7 pourrait également affecter la demande pour les autres modèles de Samsung », écrivent les analystes de la banque japonaise Nomura dans une note. Selon eux, l’affaire du Note 7 va avoir aussi un impact sur la division de composants de Samsung, qui est une importante source de revenus pour le groupe, en vendant des écrans et des puces de smartphones pour de nombreux fabricants.

Jean-Claude Bourbon

 

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Ingénierie et innovation : Technopole Holding propose un développement des secteurs par les énergies renouvelables

• iPhone 8 : Sortie probable en septembre 2017 pour marquer les 10 ans de l’iPhone

• Interview/Gustave Koné, Directeur Exécutif des Masters Classes du Numérique présente l’événement

• AFRICA IT & TELECOM FORUM 2017 : ‘’l’Appel d’Abidjan’’ en direction des instances africaines

• Google annonce la mort du moteur de recherche et l’avènement de l’Age de l’assistance

• Paiement mobile: Ecobank Côte d’ivoire lance Masterpass QR sa nouvelle solution de paiement instantané

• Cyberattaque contre Yahoo! : les États-Unis inculpent des espions russes

• Lancement du prix Orange de l’entrepreneur social

• Ouganda : des ingénieurs inventent une »veste intelligente » qui permet de diagnostiquer la pneumonie

• Côte d’Ivoire: les TIC pour améliorer la productivité agricole




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *