position-sommeil

Santé-Sommeil / En quoi la position dans laquelle on dort affecte le corps ?

527 vues | Laissez un commentaire

Au-delà des bienfaits pour la colonne ou pour le repos en général, il est préférable de dormir sur le côté pour la circulation sanguine et pour faciliter la purification des substances toxiques.

Le sommeil joue un rôle primordial dans la santé et le fonctionnement de notre corps, car il favorise le processus de récupération des muscles et de l’esprit, ce qui permet de débuter une nouvelle journée, pleine d’activités. 

La posture que l’on adopte pour dormir est un détail que la plupart des personnes ignorent et qui détermine en grande partie la qualité de ce temps de repos.

 

Il faut savoir qu’il y a certaines positions qui impactent négativement la santé,réduisant alors les bienfaits que l’on peut tirer de notre sommeil.

Pour vous assurer d’avoir une bonne qualité de sommeil, il est bon de savoir comment influe chacune des positions de reposDormez-vous dans une bonne position ?

La position foetale

position-foetale

C’est l’une des positions les plus communes et elle est conseillée pour les personnes qui souffrent de douleurs lombaires fréquentes.

Dans cette position, la courbe qui se forme au niveau du dos aide à libérer la tension des vertèbres lombaires, bien que l’alignement ne soit pas bon à 100%.

Bien qu’il soit plus agréable de dormir sur le côté, il faut éviter d’étirer une jambe et de plier l’autre car cela peut avoir un effet négatif sur le bassin.

De côté avec les bras vers l’extérieur

 

C’est une position qui a des avantages mais également des inconvénients.

Elle permet d’améliorer les processus digestifs qui s’activent pendant la période de sommeil.

Cependant, elle exerce une pression sur les nerfs des bras et des épaules, et finit par provoquer des douleurs.

Sur le ventre


sommeil-ventre

A plusieurs reprises, il a été démontré que la pire position pour se reposer est sur le ventre.

Dans cette position, la colonne est désaxée et on exerce une grande pression sur la zone lombaire, ce qui provoque des douleurs de dos fréquentes.

De plus, le cou est tourné pendant des heures pour que l’on puisse respirer, ce qui modifie la courbe cervicale, et augmente le risque de cervicalgies, de tendinite, de douleurs d’origine ligamentaire ou d’autres problèmes musculo-squelettiques.

Sur le dos

sommeil-dos

Pour beaucoup, c’est la position idéale qui permet un alignement correct de la colonne vertébrale.

Cependant, il ne faut pas avoir un oreiller très élevé car cela peut générer des gênes au niveau du cou. 

Le mieux serait de dormir sans oreiller, pour adopter la position correcte. Si vous ressentez une gêne, choisissez un oreiller sur lequel votre menton est un peu éloigné de la poitrine.

Cette position est d’un bon soutien pour la colonne vertébrale et permet de prévenir les gênes lombaires.

Cependant, il faut également souligner que pour certains, il y a un risque de ronflement ou d’apnée du sommeil.

Dormir sur le côté droit

La pression que l’on génère lorsque l’on dort du côté droit peut favoriser la présence d’acidité stomacale.

Dans ce cas, il est conseillé aux personnes qui sont habituées à se reposer dans cette posture de se tourner du côté gauche car cela améliore la circulation sanguine et facilite le processus d’élimination des toxines.

La position de repos et son impact sur la fonction cérébrale

position-sommeil

Une étude récente, réalisée par un groupe de chercheurs de l’Université de Stony Brook à New York (Etats-Unis) a déterminé que le fait de dormir sur le côté, en comparaison avec la position sur le ventre ou sur le dos, pourrait aider à éliminer efficacement les résidus du cerveau qui sont rejetés pendant les heures de repos.

Cette importante découverte indiquerait comment faire pour réduire le risque de développer des maladies neurodégénératives comme Alzheimer ou Parkinson.

Pour arriver à ces conclusions, les scientifiques ont étudié le système glymphatique du cerveau d’un groupe de rongeurs, grâce à l’utilisation d’images à résonance magnétique (IRM) dynamique rehaussée par agent de contraste.

Ce système est un processus complexe qui agit comme un moteur de nettoyage sur tous les déchets qui peuvent être nocifs pour la santé du cerveau.

Après s’être renseignés sur les positions les plus communes pour dormir, et suite à une recherche sur l’efficacité du fonctionnement du système de nettoyage, les chercheurs ont pu déterminer que la position latérale est celle qui favorise le mieux ces processus pendant le repos nocturne. 

Concernant les résultats, Helene Benveniste, la leader de l’étude, a affirmé :

Il est intéressant que la position latérale pour dormir soit la plus populaire chez les humains et chez la plupart des animaux, même les animaux sauvages. Il semblerait que nous ayons adopté cette posture pour nettoyer plus efficacement notre cerveau des déchets métaboliques qui s’y accumulent lorsque nous sommes réveillés. 

 

Source : amelioretasante.com

 

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Cancer de la peau : attention à l’alcool

• Beauté : Comment les faux-cils nuisent à la santé de nos yeux

• HALITOSE – COMBATTRE LA MAUVAISE HALEINE CAUSES ET SOLUTIONS

• 14 aliments à ne jamais mettre au réfrigérateur

• 10 bienfaits du vinaigre de cidre

• COMMENT CONSERVER VOS JOINTS DE FAÏENCE PARFAITEMENT BLANC COMME AU PREMIER JOUR

• Comment protéger ses données personnelles ? Internet sans craintes

• les dangers du courant electrique

• Masque de grossesses : comment s’en débarrasser ?

• Prévenir le diabète, oui c’est possible !




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *