pasteur

Scandale : Sa maîtresse le quitte, le pasteur publie les photos nues de celle-ci

661 vues | Laissez un commentaire

Le ‘’goumin goumin’’ a fini par avoir raison de l’homme de Dieu. Lui, il se fait appeler pasteur Mat Lisiki. Il officie dans une église de réveil congolaise (RDC).

L’homme ne fait pas parler de lui en bien. Mais en mal car il est au centre d’un scandale sur les réseaux sociaux. Il y a publié les photos intimes de sa maîtresse. Tout simplement, semble-t-il, cette dernière aurait mis fin à sa relation amoureuse avec lui.

Ne pouvant pas supporter cette séparation douloureuse, le serviteur de Dieu a préféré se venger de cette triste manière qui ne fait qu’alimenter le buzz sur les réseaux sociaux.

La maîtresse réplique en postant des photos compromettantes du pasteur

Évidemment, la femme n’est pas restée passive devant un tel scandale qui la marque à vie. Ainsi, pour répondre à la folie du pasteur, elle a à son tour, publié les photos de ce dernier sur son mur.

On y voit l’homme de Dieu dans différents groupes congolais qui ne font pas bonne presse. C’est une affaire de Talion ‘’dent pour dent, œil pour œil’’ qui ne fait que ternir leurs images et particulièrement celle de l’Église.

Source : abidjanshow.com

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Le Havre : il enferme son enfant de 3 ans dans le lave-linge

• Une fillette de 10 ans s’étouffe avec son hand spinner

• Il trouve 2700 euros dans les WC et les garde puis, pris de remords, les rend

• Une fillette attrapée par une otarie et emportée dans l’eau du port

• Côte d’Ivoire / Une élève manque d’accoucher en plein cours au lycée municipal de Niakara

• Il gifle une mamie de 84 ans pour une place dans une file d’attente

• Un ado de 16 ans vole 100.000 euros à son beau-père pour “prendre du bon temps”

• Un enfant s’en tire sans égratignure après avoir été percuté par une voiture

• Drame à Anani (Port-Bouët): Un jeune homme mortellement poignardé

• Côte d’Ivoire/Un présumé voleur de moto mis aux arrêts et remis à la police d’Oumé




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *