togo

Togo – Vers une rentrée académique 2017-2018 mouvementée ?

39 vues | Laissez un commentaire

L’année scolaire 2016-2017, bien qu’émaillée de multiples mouvements de grève d’enseignements, va connaitre une fin heureuse ce vendredi 04 août 2017. En revanche, la prochaine rentrée ne s’annonce pas toute rose.

Intervenant lundi sur les ondes de la radio Victoire FM, le président de la Coordination des syndicats de l’éducation du Togo (CSET) a posé les conditions requises et indispensables pour que la rentrée académique prochaine (2017-2018) ait lieu dans un climat de paix.

Pour Atsou Atcha, il revient au gouvernement togolais de trouver vite des solutions aux revendications. Surtout celle concernant la question de statut particulier des enseignants.

« Il ne faut pas qu’à la veille de la rentrée, qu’on ait l’impression que le statut ne sera pas prêt et que les enseignants aient l’impression qu’ils sont en train d’être dribblés encore une fois », a-t-il averti.

Et de poursuivre: « dire que le Premier ministre, une personnalité non des moindres, va recommander un travail ou va faire des promesses à l’endroit d’un secteur qui n’est pas aussi des moindres, l’éducation et que cela ne sera pas au rendez-vous, cela nous étonnerait. Le statut particulier doit être prêt à la rentrée avec son application et les avantages, notamment l’aspect financier ».

Selon la CSET, au cas où le statut particulier des enseignants n’est pas prêt, le gouvernement doit irrémédiablement repousser la rentrée au risque de déclencher de nouvelles manifestations.

Mise à part la question du statut des enseignements, la CSET insiste également sur le reversement des précomptes aux enseignants grévistes.

 

SOURCE : LomeChrono

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Chloé Tossem, meilleure bachelière de France avec 21,289 de moyenne

• Togo/UL-Notre Université change!

• Les Universités Sociales du Togo démontent la loi sur les communes

• Côte d’Ivoire/ Les cotisations du COGES du lycée HKB de Sinfra passe désormais à 4000 FCFA

• Corruption au Niger : Près de 5 milliards de FCFA versés par an à des enseignants « fictifs »

• Au Zimbabwe, les chèvres sont acceptées pour payer les frais scolaires

• Burkina Faso: Un enseignant enceinte 5 filles de la même classe à Mangodara

• Togo: Résultats du BEPC, 72.148 admis

• Sassou N’guesso parrain du 30è anniversaire l’Académie régionale des sciences et techniques de la mer d’Abidjan

• Bénin / BAC 2017: À 11 ans il décroche son baccalauréat




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *