petite-enfance

TOUL : « LE SALON DU LIVRE ET DE LA PETITE ENFANCE EST LE GROS ÉVÉNEMENT DE LA RENTRÉE À LA MÉDIATHÈQUE »

154 vues | Laissez un commentaire

En trois mots, comment qualifiez-vous le salon du livre et de la petite enfance organisé ce samedi à la médiathèque ?

Une fête familiale autour du livre.

Depuis combien de temps existe-t-il ?

C’est la 14e édition, la 13e à laquelle je participe. Mon but est de centrer ce salon autour du livre avec des partenaires spécialisés dans la petite enfance, qu’ils soient institutionnels, issus du monde associatif ou bénévoles.

Comment de personnes sont mobilisées pour l’occasion ?

Environ 45… Et rien ne serait possible sans eux !

A qui s’adresse ce salon ?

Aux enfants de 0 à 5 ans accompagnés de leurs parents, grands-parents, nounous… Des familles résidant sur notre bassin de vie et au-delà.

L’accès au salon est gratuit ?

Oui, il a toujours été gratuit. A l’origine il entrait dans le cadre du « Livre en fête ».

Et il a été remis à votre sauce, c’est ça ?

« Livre en fête » n’existe plus mais on a gardé ce gros événement de la rentrée qui lance la saison.

Quelles sont les nouveautés de ce salon 2016 ?

Il y en a plein ! Des livres en réalité augmentée où l’enfant interagit sur les illustrations. Le dessinateur Olivier Romac dédicacera son premier album « Annie et Kuma au Japon ». Il y aura aussi des contes d’objets en partenariat avec le musée. Des jeux de rôles et interactifs. Un kamishbaï (NDLR, théâtre ambulant). Des écoutes musicales de morceaux qui suscitent la colère, la plénitude, bref « les émotions », le thème du salon. En raison de la forte affluence de l’an passé, on a également étoffé l’offre avec dix spectacles, deux ateliers manuels et toujours le bain de livres. Des douceurs seront toujours distribuées aux enfants dans le hall, ainsi qu’un « chèque lire » offert par la Ville et le conseil départemental.

Combien de visiteurs attendez-vous ?

L’an passé, nous avons eu la plus grosse fréquentation jamais connue avec 645 visiteurs, dont 357 enfants. Ça draine un public de fidèles autant que de nouveaux. C’est aussi l’occasion, le jour-là, d’inscrire les enfants à la médiathèque. Car c’est gratuit pour eux, du moment qu’ils sont scolarisés.

Et à rappeler que ce samedi, l’établissement reste ouvert au public !

Source: estrepublicain.fr

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• La Fondation Children of Africa fait des dons aux mineurs de la MACA

• Children of Africa: Des éditeurs français offrent 3333 bandes dessinées

• Côte d’Ivoire-Inter / Au moins 700 millions d’enfants au monde voient leur enfance volée (Ong)

• Côte d’Ivoire/ Plus de 20 000 enfants enregistrés à la 5e édition de la caravane ophtalmologique

• Côte d’Ivoire/ Un homme écope de trois mois de prison pour maltraitance d’enfant à Bouna

• L’AIBEF exhorte les parents à passer plus de temps avec leurs enfants (Communiqué)

• Côte d’Ivoire-Inter / Une ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF appelle à mieux protéger les enfants victimes de violence sexuelle au Zimbabwé

• Fin de la 5ème caravane ophtalmologique dans le Haut-Sassandra : la Fondation Children Of Africa offre des soins gratuits à 20814 enfants

• La journée de l’enfant africain pour les ECODIM célébrée en juin à Bouaflé

• Côte d’Ivoire / Une ONG initie des cours pour relever le niveau des élèves du primaire à Facobly




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *