Université Nangui Abrogoua : Un autre problème risque d’embraser l’Université

Université Nangui Abrogoua : Un autre problème risque d’embraser l’Université

63 vues | Laissez un commentaire

Les personnels administratifs et techniques (Pat) de l’Université Nangui Abrogoua (Una) sont en grève, depuis le 5 juillet 2017. Ce qui a pour conséquence, l’interruption des cours, le report des compostions…

La raison, c’est que depuis le début du mouvement, ces personnels n’ouvrent plus les salles (le premier jour), n’installent plus les micros, n’apprêtent plus le registre d’émargement des enseignants… »Nous exigeons le paiement des arriérés des surveillances du deuxième trimestre de l’année 2016, le paiement des heures supplémentaires du deuxième trimestre de l’année 2017 et bien d’autres choses. Nous avons appris ce matin (ndlr, hier) que l’une de nos exigences a été satisfaite. Il s’agit du paiement des salaires du mois de juin 2017 des agents contractuels. Mais l’un des points importants reste pendant. Mon salaire a été suspendu depuis avril pour mouvement syndical. J’ai également été traduit devant le conseil de discipline. Nous exigeons que le salaire soit rétabli comme l’a recommandé le ministre de l’Enseignement supérieur. Nous avons une Assemblée générale, demain (ndlr, hier) pour apprécier la situation’’, nous a appris, lors de nos échanges téléphoniques, le mercredi 12 juillet 2017, le porte-parole de l’Intersyndicale, Brou Lazare.

Les étudiants, de leur côté, menacent de faire tout arrêter, après la grève des Pat. ‘’Nous avons démarré l’année 2016-2017, en mars 2017. Le premier semestre a pris fin, officiellement, le 26 mai 2017. L’administration exige que les inscriptions se fassent avant le 14 juillet, au plus tard, avant que les compositions qui, d’ailleurs, viennent d’être reportées, ne se tiennent. Nous ne sommes pas d’accord. Et ce qui va nous amener à faire le mouvement, c’est que 412 étudiants appelés cas sociaux, affectés dans des Universités ou grandes écoles, et qui ont été réaffectés à l’Una, suite à l’intervention d’enseignants ou de personnels, et qui ont terminé le premier semestre, ne sont plus reconnus comme étudiants dans cette Université, ce second semestre. Le fait est que c’est maintenant que ces enseignants et autres parapluies apprennent qu’ils faut un cas, par numéro matricule de fonctionnaire, contrairement aux années passées. Or, il y en a qui ont plusieurs cas, sous la main. Nous ne pouvons pas aller aux compositions sans nos camarades. Il nous a été dit que rien ne pourra être fait. Nous allons donc aller au mouvement. Mais il faut dire que notre objectif n’est pas de faire grève. Les camarades étrangers ont aussi un problème similaire. Il faut reporter la fin des inscriptions fixée au 14 juillet’’, nous a fait savoir Oulaï Tokpa Louya, secrétaire général du Conseil estudiantin de l’Una (Ceuna), joint également par téléphone.

Il a souligné que la bourse de l’année 2015-2016 n’a pas encore été payée. ‘’ Mais pour la bourse, nous sommes en négociation avec le Crou (Centre régional des oeuvres universitaires)’’, nous a-t-il confié.

SOURCE : École primaire publique

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• VIIIe Jeux de la Francophonie : Edima Nguessan Emmanuel appelle les jeunes de Côte d’Ivoire à la mobilisation

• VIIIes jeux de la Francophonie / Finale du relais 4x100m (H et D) : 2 médailles d’or pour la Côte d’Ivoire

• Côte d’Ivoire : Nouvelle réforme du système éducatif pour la rentrée 2017-2018

• Les nouveaux de Bus de la Sotra sont là : Le  » bôrô d’enjaillement  » a repris aussi

• Côte d’Ivoire / Le DREN de San Pedro juge les résultats des examens scolaires acceptables

• À seulement 14 ans le jeune GONDO MARDOCHE EBENEZER obtient le Bac !

• Concours de recrutement des instituteurs adjoints: Pourquoi les résultats coincent

• Côte d’Ivoire: Enseignement technique et formation professionnelle, la rentrée académique 2017-2018 fixée au 11 septembre

• Côte d’Ivoire/Un responsable de lycée impute les échecs aux examens à Séguéla au déficit d’enseignants

• Côte d’Ivoire/ Baccalauréat 2017 : 38, 88% de taux de réussite à la DRENETPF de Bouaflé




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *