Université Nangui Abrogoua : Un autre problème risque d’embraser l’Université

Université Nangui Abrogoua : Un autre problème risque d’embraser l’Université

| Laissez un commentaire

Les personnels administratifs et techniques (Pat) de l’Université Nangui Abrogoua (Una) sont en grève, depuis le 5 juillet 2017. Ce qui a pour conséquence, l’interruption des cours, le report des compostions…

La raison, c’est que depuis le début du mouvement, ces personnels n’ouvrent plus les salles (le premier jour), n’installent plus les micros, n’apprêtent plus le registre d’émargement des enseignants… »Nous exigeons le paiement des arriérés des surveillances du deuxième trimestre de l’année 2016, le paiement des heures supplémentaires du deuxième trimestre de l’année 2017 et bien d’autres choses. Nous avons appris ce matin (ndlr, hier) que l’une de nos exigences a été satisfaite. Il s’agit du paiement des salaires du mois de juin 2017 des agents contractuels. Mais l’un des points importants reste pendant. Mon salaire a été suspendu depuis avril pour mouvement syndical. J’ai également été traduit devant le conseil de discipline. Nous exigeons que le salaire soit rétabli comme l’a recommandé le ministre de l’Enseignement supérieur. Nous avons une Assemblée générale, demain (ndlr, hier) pour apprécier la situation’’, nous a appris, lors de nos échanges téléphoniques, le mercredi 12 juillet 2017, le porte-parole de l’Intersyndicale, Brou Lazare.

Les étudiants, de leur côté, menacent de faire tout arrêter, après la grève des Pat. ‘’Nous avons démarré l’année 2016-2017, en mars 2017. Le premier semestre a pris fin, officiellement, le 26 mai 2017. L’administration exige que les inscriptions se fassent avant le 14 juillet, au plus tard, avant que les compositions qui, d’ailleurs, viennent d’être reportées, ne se tiennent. Nous ne sommes pas d’accord. Et ce qui va nous amener à faire le mouvement, c’est que 412 étudiants appelés cas sociaux, affectés dans des Universités ou grandes écoles, et qui ont été réaffectés à l’Una, suite à l’intervention d’enseignants ou de personnels, et qui ont terminé le premier semestre, ne sont plus reconnus comme étudiants dans cette Université, ce second semestre. Le fait est que c’est maintenant que ces enseignants et autres parapluies apprennent qu’ils faut un cas, par numéro matricule de fonctionnaire, contrairement aux années passées. Or, il y en a qui ont plusieurs cas, sous la main. Nous ne pouvons pas aller aux compositions sans nos camarades. Il nous a été dit que rien ne pourra être fait. Nous allons donc aller au mouvement. Mais il faut dire que notre objectif n’est pas de faire grève. Les camarades étrangers ont aussi un problème similaire. Il faut reporter la fin des inscriptions fixée au 14 juillet’’, nous a fait savoir Oulaï Tokpa Louya, secrétaire général du Conseil estudiantin de l’Una (Ceuna), joint également par téléphone.

Il a souligné que la bourse de l’année 2015-2016 n’a pas encore été payée. ‘’ Mais pour la bourse, nous sommes en négociation avec le Crou (Centre régional des oeuvres universitaires)’’, nous a-t-il confié.

SOURCE : École primaire publique

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Recherche Scientifique / Premières soutenances de mémoire de fin de cycle du Master Sous Régional de Didactique du Français

• Accès au financement des PME: Un atelier de validation du fonds de garantie ouvert à Abidjan

• 4ème AFRICA WEB FESTIVAL Mariam Diawara : «Le numérique est la voie du salut pour la jeunesse»

• Implications juridiques des fautes commises par les fonctionnaires et agents de l’Etat: Le personnel du Ministère du Plan et du Développement sensibilisé

• Côte d’Ivoire/ Des enseignants menacés par des « élèves-sorciers » à l’EPP Djorogalilié de Lakota

• Education Nationale- Les élèves de Touba et Amondji d’Adjamé hors des classes

• Recherche Scientifique / Premières soutenances de mémoire de fin de cycle du Master Sous Régional de Didactique du Français

• Des élèves du lycée moderne de Vavoua prennent les cours arrêtés

• Littérature enfantine : Lancement à Abidjan des magazines « planète j’aime lire» et « planète Okapi

• Madame le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a procédé au lancement du processus d’élaboration de la politique Nationale de l’Enseignement Supérieur le lundi 20 novembre 2017




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *