sida-1024x576

Vih/Sida et tuberculose : Une campagne de promotion et de protection des droits humains lancée

| Laissez un commentaire

Ce plaidoyer sinscrivant dans le cadre dun projet dénommé : « Removing legal barriers »

Contribuer à la promotion et à la protection des humains liés au Vih/Sida et la tuberculose, afin daméliorer laccès aux services de prévention et de prise en charge chez les populations vulnérables, ainsi que de celles vivant avec le virus. Tel est le but de la campagne nationale de plaidoyer lancée ce jeudi 9 novembre à Abidjan-Cocody, par lOng Association environnement santé (Enda-Santé) et ses partenaires.
Selon Turpin Nguissali, représentante du directeur régional de lOng, « le plaidoyer vise un environnement favorable aux populations clés, dans le cadre de la lutte contre le Vih/Sida et la tuberculose ». 
Elle a indiqué que la mise en uvre de cette campagne de deux jours implique, le renforcement des capacités des participants sur la problématique des droits humains liés aux Vih/Sida.
Puis, la présentation de létat des lieux sur les cas de violation des droits humains exercés sur les populations clés et les personnes vivantes avec le Vih/Sida en Côte dIvoire. En mettant en exergue leurs causes et conséquences sur la gestion de cette épidémie, ainsi que la tuberculose dans ce pays.
Ensuite, lobtention de lengagement des décideurs et de la société civile à simpliquer, pour défendre et garantir les droits humains en faveur des populations vulnérables et personnes vivantes avec le virus. Et enfin, la présentation des initiatives en cours et leurs résultats.
Ce plaidoyer sinscrivant dans le cadre dun projet dénommé : « Removing legal barriers », qui signifie en français « supprimer les barrières légales » est financé par le Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme, a assuré Turpin Nguissali.
Il bénéficie sur place du soutien des ministères, de la Justice et des Libertés publiques et celui de la Santé et de lHygiène Publique, ainsi que du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud).
Ainsi, Traoré Salimata, chef de service des populations hautement vulnérables au ministère de la Santé et de lHygiène Publique, représentante la ministre, Dr Raymonde Goudou Coffie, a appelé à « lunion de tous », en vue de faire face à la pandémie du Vih/Sida. Qui selon elle, touche toutes les couches sociales.
Elle a relevé que daprès les statistiques de 2015, le taux de prévalence du Vih/Sida en Côte dIvoire est de 3,7%, avec une prédominance dans la zone dAbidjan et banlieues.

Fratmat.info

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• Côte d’Ivoire/ L’école de nouveau paralysée à Séguéla

• Côte d’Ivoire / 17 cas de grossesse enregistrés au premier trimestre au lycée moderne de Bocanda

• Côte d’Ivoire / Deux logements remis aux enseignants à Madinani

• Côte d’Ivoire / 140 jugements supplétifs établis par le SAARA en 2017

• Côte d’Ivoire/ 200 kits de dispositif de lavage de main à des restauratrices et aux directeurs d’écoles de Soubré

• Education Nationale : Le Ministre Adama Koné offre 500 tables-bancs et des ordinateurs aux lycées de kabadougou (Odienné)

• Autonomie des femmes- Quatre formations lancées par la Chaire Unesco Eau, Femmes et Pouvoirs de Décisions

• 3ième Edition de la Journée Promotionnelle du Genre ( JPG 2017) : l’employabilité des filles dans les filières industrielles au coeur des débats

• Cote d’Ivoire/ Le 60e anniversaire du collège moderne d’Abengourou célébré

• Création d’emploi jeunes: les opérateurs dénoncent les failles




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *