648x415_logo-youtube

YouTube Connect: Google veut concurrencer Periscope et Facebook Live

| Laissez un commentaire

Même s’il est le premier site de vidéo en ligne du monde, YouTube, propriété de Google, n’a pas toujours su suivre les innovations en temps et en heure. Il est ainsi en train de rattraper son retard sur la retransmission d’événements eSport avec YouTube Gaming, face à Twitch, et les contenus originaux avec YouTube Red, face à Netflix. Mais quid du livestreaming ? Alors que Periscope fête son premier anniversaire samedi, le site américain VentureBeat révèle que Google préparerait en toute discrétion une application équivalente. Nom de code : YouTube Connect.

Disponible sur Android et iOS, elle permettrait de se connecter avec son identifiant Google ou YouTube et de diffuser de la vidéo en direct depuis l’appli ou YouTube.com. Il serait également possible de taguer des personnes, de suivre un fil d’actualité avec ses abonnements YouTube ou encore de charger d’anciennes vidéos dans l’application.

Avec le lancement de ce nouveau service, que Google a pour l’instant refusé de commenter, il ne fait aucun doute que le géant d’Internet souhaite concurrencer Periscope mais aussi Facebook Live.

Source :20minutes.fr

Facebook Comments

AUTRES TITRES

• TIC/La Digitalisation à la loupe

• Téléphonie mobile : INFINIX Côte d’Ivoire dévoile son portable ZERO 5

• Téléphonie: itel fête ses 10 ans avec le lancement des smartphones à double caméra selfie

• Utilisation des réseaux sociaux et développement des médias numériques :50 journalistes à l’ère du digital

• Union Internationale des Telecommunications(UIT) – La Côte d’Ivoire à la tête de la Commission d’Etudes 1

• Digital : Les soirées professionnelles démarrent

• La CCI-CI organise sa 2ème soirée professionnelle du digital

• TIC- l’ivoirienne Raissa Banhoro remporte le prix de l’innovation RFI

• La 2ème édition d’Africa Cyber Security Conference ouverte à Abidjan

• TIC-Sécurité: l’Afrique se trouve en bonne position pour utiliser la cybersécurité (Mme Katherine Brucker)




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *